Jour 5 : à 07:00 (heure locale)

Départ de la guesthouse de Na Hin vers huit heures, après avoir déjeuné dans la guesthouse de Peter, que je revois avec plaisir en compagnie de Louisa, et qui veut absolument me prendre en photo avec mon vélo.
44 km à parcourir sur une route complétement plate pour rejoindre le village de Konglor et sa rivière et grotte souterraines, en pleine campagne.
Le rêve, très peu de voitures ou de motos!
Les bornes défilent à bonne vitesse.
En trois heures, j'arrive à Konglor.
J'aperçois un jeune couple et leur propose de partager le prix du bateau pour la visite de la grotte. Ils acceptent volontiers.
Le temps de m'installer dans une guesthouse et de me changer sur les conseils du gars, et nous filons sur le site de la grotte à un kilomètre du village.
Je paie donc 50000 kips (Prix pour un bateau trois clients 130000 kips) et c'est parti.
Le Brésilien et moi piquont une tête au passage près de la rivière. L'eau est juste fraîche.
Puis nous démarrons l'expédition en bateau portant un gilet de sauvetage et équipé d'une lampe torche.
L'endroit est magnifique. La rivière souterraine est très longue, je dirai une dizaine de kilomètres. Au tiers de la route se trouve une immense salle souterraine avec de nombreuses stalactites et stalagmites. L'éclairage multi colore est assez réussi et donne une impression de féerie. Nous débarquons pour déambuler à pied dans cette grande salle. Un peu plus loin nous récupérons le bateau et c'est reparti. Par moments le manque d'eau ou la présence de petits rapides forcent notre conducteur à ralentir ou même à pousser légèrement le bateau.
Après environ une heure nous débouchons de l'autre côté de la montagne. Il y a quelques échoppes.
Je commande une soupe aux pâtes.
La vendeuse est en train de tisser sur son métier. Elle a l'air experte. Je ne peux m'empêcher de penser à Hélène qui aime tant ça et en a fait dans sa jeunesse.
Retour sans problème, cette fois-ci sans s'arrêter dans la grotte.
Arrivés au point de départ, rebelote pour la baignade. L'eau me paraît un peu moins froide. Je quitte le couple bresilo argentin et regagne à pied la guesthouse pour me mettre en tâche de lessive.
Quelques photos prises au coucher de soleil.
Juste en face il y a un réparateur de cycles. J'en profite pour faire régler le frein avant du vélo qui ne freine quasiment pas. Le gars resserre le câble rapidement sans me faire payer.
Repas du soir dans un restaurant situé à l'entrée du site de la grotte. Pas un seul farang ici, mais les prix sont identiques à ceux de la guesthouse où je dors ... Je commande un fried rice à 15000 kips.
Soyez le premier à suivre ce carnet
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le lundi 13 mars 2017 à 10:22:22 UTC+1 - Signaler cette étape