Jour 14 : à 13:00 (heure locale)

Nous atteignons Kalasin par la route 213, puis Sakhon Nakhon et arrivons finalement vers six heures trente à Nakhon Phanom par la route 22.
À 7 heures je suis déjà sur mon vélo et je cherche le passage pour le Laos.
En fait il se trouve au nord ouest de la ville de Nakhon Phanom, à environ dix-huit kilomètres en suivant le Mékong. Le vent est avec moi, ça roule bien et il fait frais de bon matin. Je m'arrête boire un café.
Arrivée au Third Thai Lao friendship bridge vers neuf heures.
Interdiction de passer à vélo, il faut prendre le bus (80 baht).
Je rencontre trois Français qui vont faire de la spéléo dans la région Khammouane. J'apprends par eux que François Fillon a été mis en examen, - ce qui d'ailleurs après vérification n'était pas complètement exact -, mais qu'il a quand même décidé de se maintenir dans la course à l'Élysée.
Arrivé de l'autre côté du pont, je récupère mon vélo puis m'occupe des formalités de visa: coût 1200 baht. C'est reparti, longeant le Mékong sur l'autre rive, mais faisant en quelque sorte marche arrière pour rejoindre Tak Khaek qui se trouve juste en face de Nakhon Phanom. Total de l'opération : près de 35 bornes pour juste traverser le Mékong!
J'ai la chance de tomber sur un magasin de meubles en bois de teck massif, c'est juste magnifique.
Vers onze heures trente la chaleur est déjà bien présente : je décide de m'arrêter pour manger. J'opte pour du riz au porc et aux oignons, le tout frit, accompagné d'un oeuf au plat et d'une quantité inouïe de piments rouges que je prends bien soin de ne pas manger! J'ai tout de même la bouche en feu ... Le petit bouillon servi à côté permet d'éteindre en partie l'incendie!
C'est reparti sur la route 12. L'après-midi sera plus dure : la route est légèrement montante et de surcroît le vent contraire me freine beaucoup.
J'arrive finalement à Mahaxay vers quinze heures, vraiment fatigué et inquiet pour ma douleur à la nuque qui s'est réveillée.
J'aurai tout de même parcouru aujourd'hui 75 kilomètres.
La première guesthouse est la bonne. Prix du petit chalet : 60000 kips, c'est parfait.
Les jeunes qui m'accueillent ne sont pas franchement sympas, mais vu mon état de fatigue, je n'y prête que peu d'attention.
Douche et bière Lao me feront le plus grand bien.
Le soir c'est karaoké à la guesthouse. J'y vais pour manger et boire une bière. Un groupe de jeunes plutôt sympas chantent et dansent en même temps. Un jeune homo vient me saluer et me demande mon nom. Je lui répond poliment ...
Soyez le premier à suivre ce carnet
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le lundi 13 mars 2017 à 07:59:30 UTC+1 - Signaler cette étape