Jour 5 : à 20:38 (heure locale)

L'histoire que vous allez lire est inspirée de faits réels, contée par Karen et Naïs (chambre 227).
En ce vendredi matin, après un copieux petit déjeuner, nous avons refait nos valises pour repartir vers de nouvelles aventures et nous rendre à la ville de Salzburg, (qui hier encore était allemande mais qui est repassée dans la nuit aux mains des autrichiens (!!!).
Mais avant cela nous avions rendez-vous avec deux traditions différentes : la mythique valse viennoise et l'école d'équitation espagnole. Les deux activités se déroulant en même temps, notre troupe de voyageurs fut séparée en deux sous-groupes distincts. Après avoir longuement marché (environ une dizaine de minutes ) le groupe 1 dont nous faisions partie fut accueilli dans une école de danse. Étant en avance (première fois du voyage!), nous avons assisté à une démonstration des plus gracieuse réalisée par deux professionnels. Nous sommes ensuite tous entrés en piste pour tester nos talents de danseurs. Portés par une concentration maximale et une bonne humeur générale, nos exploits artistiques ont laissé nos hôtes bouche-bée. Le cours a pris fin sur le fameux "Beau Danube Bleu" de Strauss joué lors du concert du nouvel an à Vienne.
Simultanément, nos compagnons du deuxième groupe ont assisté à un entraînement d'équitation mais pour une fois, il faut avouer qu'ils furent quelque peu déçus car, s'attendant à un spectacle grandiose, le tant vanté "morning exercise" n'était qu'une vague déambulation de chevaux. C'est en vain qu'ils ont attendu le spectacle annoncé et le carrosse s'est changé en citrouille. Légère déception... qui n'a absolument pas terni la bonne humeur de tous!
Après notre pique nique habituel, nous avons eu le temps de découvrir la magnifique ville de Vienne, ses beaux bâtiments, ses magasins luxueux ses musées et ses palais.
Après cette matinée enrichissante, nous avons pris la route en direction de Salzburg où nous nous sommes installés en fin d'après-midi dans un hôtel nettement plus agréable que ses prédécesseurs.
En bref:
Nous tenons à souhaiter un très joyeux et magnifique anniversaire à Charline qui fête ses 18 ans.
Pour mémé Lucette, le professeur a dit: vous êtes une excellente danseuse, avez-vous déjà pris des cours ? Réponse : oui bien sûr ... avec mon papa!
Et enfin: un grand merci à Esteban pour sa précieuse collaboration à la rédaction de cette histoire!
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le vendredi 9 février 2018 à 21:18:57 UTC+1 - Signaler cette étape