Nature

Jour 349 : au

Mine de rien mes trois dernières semaines en terre étrangère ont été bien remplies !
Pour commencer, j’ai passé une bonne semaine à Adelaide chez Ian et Oriana (rencontré à Gluepot pendant l’un de mes stages). Du coup, Ian, étant retraité, a pris le temps de me faire découvrir la ville d’Adelaide (que j’avais rapidement visité quelques mois plus tôt). J’ai donc eu le droit à une sortie kayak (avec en prime des dauphins qui nageaient autour), balade le long de la rivière, musée,… Puis avec tout ça de bons repas cuisinés par Oriana ! J’y serais bien restée un mois…
Après cette première semaine plutôt chargée je suis partie à Waikerie pour récupérer un colis que je n’ai au final pas pu récupérer… Enfin bref, comme il n’y a pas d’auberge à Waikerie, je ressors la tente et je vais me trouver un petit spot le long de la rivière. Second jour pluvieux, je passe donc une grande partie de la journée dans la librairie (passionnant hein !). Puis, vers 17h je pars (tjs sous la pluie) rejoindre mon camp mais en sortant de la librairie je croise Eva, une grand-mère qui propose de m’héberger pour la nuit. Je n’ai pas hésité longtemps, il y a rien de plus horrible que de camper sous la pluie. Du coup me voilà chez Eva, qui s’avère être une Maori (peuple originaire de Nouvelle Zélande), du coup elle me raconte un peu sa vie et je lui apprends rapidement comment se servir de son nouvel ordinateur. Bref, une belle rencontre à Waikerie (qui l’eut cru !)
Le lendemain, le colis n’étant toujours pas là je décide de partir vers Mildura (250km de Waikerie) pour prendre un bus vers Melbourne. Je ne voulais pas rester à Waikerie pour mes dernières semaines parce qu’il y a vraiment rien à faire là-bas sans voiture). Je rejoins donc Mildura en stop : rapide et efficace. Arrivée à Mildura je rencontre Tristan, mon couchsurfeur, qui va donc m’héberger pour quelques jours.
Et là encore je peux dire que c’était une belle rencontre : Tristan vient juste de rentrer d’Europe où il y a passé 5 ans. Un gars super intéressant qui a toujours une bonne histoire à raconter. Et puis quoi de mieux que de découvrir un coin avec un local. Du coup on est allé faire un tour sur le « houseboat » de ses parents, on a fait une balade en vélo le long de la rivière, bcp de parties de ping pong, de Yahtzee et de VB (bière du coin). Sa famille est tout aussi géniale et super amicale. J’ai donc bien apprécié Mildura. Mais toutes les bonnes choses ont une fin et il est temps de prendre mon bus pour Melbourne.

Ne voulant pas passer 2 semaines à Melbourne dans une auberge j’ai fait en sorte de trouver une place où rester gratuitement en échange de quelques heures de travail par jour (Helpx). Du coup à peine arrivée à Melbourne je prends le train pour Ringwood (un quartier de Melbourne à 45 minutes du CBD), où Marilyn vient me récupérer.
Et là encore mon séjour fut bien chargé. Quelques heures de jardinage par ci par là, un peu de peinture murale (dans une école pour enfant avec différents handicapes), des balades le long de la rivière,… Ces deux dernières semaines en compagnie de Marilyn sont passées à une allure folle !

Un dernier coup d’œil dans la ville de Melbourne puis il est l’heure de rejoindre l’aéroport… Après 364 jours en Australie le temps est venu de retourner au pays. Je suis évidemment contente de rentrer mais l’Australie va me manquer. Ce n’est pas seulement le pays qui va me manquer mais également ce mode de vie de nomade, être sur la route sans trop savoir ce qui va arriver demain… Rencontrer de nouvelles personnes chaque jour, faire un bout de chemin avec eux puis se séparer… pour peut-être se retrouver. En apprendre tous les jours d’avantage, découvrir de nouvelles choses, de nouvelles cultures…
C’est difficile de résumer un an de voyage en quelques mots. Je dirais juste que ce fut une expérience exceptionnelle et surement la meilleure chose qui me soit arrivée jusqu’à présent ! Mais après ça il me parait impossible de retourner à une vie « normale ». Bon je vous rassure je vais quand même finir mes études, ça serait dommage de s’arrêter en si bon chemin. Mais après ça vous pouvez être sûr que vous me trouverez quelque part autour du monde (si tout va bien). Bon et puis pour terminer ce premier carnet de voyage il me semble quand même important de remercier mes parents qui m’ont toujours soutenu dans ce projet et ont fait en sorte que je puisse passer cette année à l’autre bout du monde  Merci ! Et également merci à vous qui avez suivi cette aventure et merci pour vos petits messages qui m’ont fait très plaisir 
A bientôt pour de nouvelles aventures…
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le jeudi 9 juin 2016 à 17:58:41 UTC+2 - Signaler cette étape