Hébergement

Jour 2 : au

Je dis au revoir à mes parents de loin à l'embarquement. Je les vois qui attendent que je ne sois plus dans leur champ de vision pour me donner l'ultime au revoir avant un bon moment. Je ne ressens aucun stress particulier... Je suis un peu triste de les quitter mais c'est toujours plus facile pour celle/celui qui part.
J'arrive à Lima, je sors de l'aéroport et demande où je peux trouver les collectivos (bus collectifs ou plus simplement des petits vans remplis à ras bord).
Un chauffeur de taxi me sourit et me dit ..."Vous n'allez payé que 4 soles!" (1 euro). Je lui souris (c'est bien pour ça que je le prends!).
En marchant pour rejoindre la station, je me rends compte que je dépasse quasiment tout le monde d'une tête. J'aime bien ça change sauf quand on se cogne 3 fois la tête dans le bus parce que le plafond est trop bas et que le chauffeur NE FREINE PAS avant les dos d'âne... Je suis arrivée depuis 1 heure et j'ai déjà envie de fumer quelqu'un...
Couch Surfing chez Fabian, un péruvien.
Super quartier qu'est Miraflores, on se croirait à Miami : des tours le long de la côte, des coureurs et quelques femmes botoxées. La grande falaise donne sur le Pacifique où l'on peut observer pas mals de surfeurs avec la possibilité de prendre des cours. J'en ai pas pris, petite flemme.
C'était cool de passer la première après midi en faisant des mots fléchés et en écoutant de la musique.
Pour le reste, visites du musée des arts, déjeuner avec première spécialité dans un resto recommandé par le Routard (vraiment délicieux), marche, beaucoup de marche, pris le bus dans la mauvaise direction et suis tombée à Gamarra (un peu comme Sentier ou Belleville mais en Hard Core). Je descends des centaines de personnes, une odeur qui attaque le cerveau (ça passe au bout de quelques secondes), les trottoirs remplis de stands de bouffes, et des boutiques de grossistes. On dit que Lacoste fabrique ses vêtements là bas. J'attends 45 mn un bus qui pourrait me sortir de là, je me retrouve ici à galérer alors que je veux juste prendre une douche et dormir. Les gens qui attendent avec moi viennent me parler et sont curieux de savoir ce que je fais là. C'est cool et ça passe le temps. Ils sont bienveillants et je retourne au centre ville avec une maman péruvienne infirmière qui était venue acheter une robe pour l'anniversaire de sa fille de 15 ans.

Je saurai après que j'ai eu une chance incroyable avec un temps superbe les 3 jours alors que Lima est appelée la ville grise.
Soyez le premier à suivre ce carnet
Aucune photo ni vidéo
   InesRezz ne propose aucune photo ni vidéo pour cette étape.

Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le lundi 5 décembre 2016 à 15:46:26 UTC+1 - Signaler cette étape