Jour 7 : à 21:00 (heure locale)

Nous arrivons à Chiang Rai vers 21h. Sous une bonne pluie, nous ressortons les Kways et housses de pluie, et filons à notre GuestHouse réservée pour les 3 jours à venir. On tentera bien de ressortir pour aller manger, mais à 21h30, sous la mouillasse y'a plus grand monde au marché. On finira par s'acheter un croque-monsieur-grandesurface-chimique, un yaourt et quelques biscuits (faut toujours avoir quelques biscuits au fond du sac. On ne sait jamais !). Quelle tristesse quand on connaît les bonnes assiettes de streetfood pour quelques Baths de plus ! Céline se couche en salivant d'avance en pensant au petit déjeuner de notre GuestHouse annoncé comme incroyable.
Le lendemain débute donc par un petit déjeuner de folie. Fruits coupés, yaourt avec morceaux de fruits, œufs brouillés, bacon, pains et croissants chauds faits sur place. De la folie on vous dit ! Puis digestion toute la journée...FAUX (même si ça aurait pu vu le temps qu'on a eu). Nous partons donc, bécane enfourchée, au Sud de Chiang Rai, pour visiter Le White Temple. Construit en 1997 et issu de l'imagination débordante d'un peintre-sculpteur et donc architecte, en hommage au roi Rama IX, décédé il y a un an. Le Temple est entièrement blanc, recouvert de milliers de petits carreaux de miroirs, et agrémenté de multiple "pics". Il faut passer à travers des mains tendues sortant de terre pour accéder à ce drôle de Temple. Plutôt intimidant ! À l'intérieur, on retrouve des peintures de différents personnages de film comme Dark Vador, Jack Sparrow, ou Pikachu, et même le World Trade Center se faisant percuter par les avions. Et au milieu de tout cela, Temple oblige, une belle statue du Bouddha. On avait prévenu, imagination débordante ! La pluie nous fait repousser notre départ (en scooter la pluie ça mouille !), et nous en profitons pour manger et reprendre des forces. Nous nous dirigeons ensuite vers des "Hot Springs". Clément découvre alors que "spring" ne signifie pas uniquement "printemps" mais aussi "source" (petit point cours d'anglais !). Après 25km de route, plus ou moins en bon état, on est content de les trouver ces sources d'eaux chaudes ! On découvre deux bassins fumants, d'où sort de l'eau à une soixantaine de degrés et où il possible de faire cuire des œufs (et oui on trouve juste à côté le petit stand pour acheter des œufs de poules et de cailles !). Heureusement pour nous, on ne va pas se brûler les fesses dans ces bassins mais dans la belle piscine d'eau minérale naturelle à 38 degrés juste à côté ! Un bain de la taille d'une piscine pour nous et 2 autres personnes qui traînaient par là. Quel bonheur ! Après une demi heure de trempette, nous reprenons la route pour aller chercher une cascade. On arrive sous une pluie fine, laissons le scooter à la limite de la route praticable (pour nous, car les routes impraticables n'existent pas pour les Thaïlandais, même à 4 sur le scooter) et montons le long de la cascade dans la jungle (Indiana Jones a du soucis à se faire) jusqu'à être à un bon niveau, pour observer le débit impressionnant qui y coule. Merci la mousson ! On fera le retour jusqu'à notre hotel, soit 1h15 de route, sous une pluie battante. Merci la mousson ! Après la mise en place du fil à linge à travers la chambre et une bonne douche, on file au marché espérant y trouver de quoi nourrir 2 aventuriers affamés. Le marché en question se compose d'une partie stands de vente d'objets en tout genre et d'une autre partie uniquement réservée au repas avec une trentaine de petites cases collées les unes aux autres, vendant plus ou moins les mêmes choses : poissons grillés, brochettes de viandes, nems, crevettes panées, pad Thai, et enfin smoothies et fruits frais coupés. C'est après une mission couronnée de succès que nos 2 explorateurs rentrent se coucher dans leur lit douillet (faut pas trop explorer non plus, la journée c'est déjà bien).
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le lundi 19 mars 2018 à 00:37:08 UTC+1 - Signaler cette étape