Jour 18 : à 22:47 (heure locale)

Après avoir quitté notre hébergement à Proprières après un frugal petit déjeuner à l'instar des journées précédentes, ce mardi s'est déroulé sous un surprenant soleil printanier. Pour l'essentiel dans la moyenne montagne, pays d'herbages et de forêts de conifères, à savoir de Douglas principalement.

Etape plus courte ( 21km ), nous avons le temps d'admirer les magnifiques paysages que la nature plaît à composer. Le chemin souvent caillouteux monte et redescend, alternant de belles traversées de bois et d'admirables éclaircies. Comme je l'ai déjà dit, le roi des forêts, c'est ici le Douglas dont la croissance rapide joint à la qualité de son bois, en font le numéro un du reboisement en France.

La forêt est parcourue de nombreux chemins et sentiers dont la montée est souvent rude.
Le marquage directionnel est de grande qualité .
Pour notre part, nous allons de Propières, via le col des Echarmeaux ( où nous admirons la statue de Napoléon ) au village de la Cergne 21km plus loin.
Adieu le dîner de Proprières où nous conversons avec une équipe de techniciens du bois. Ils insistent sur la qualité du Douglas ( bois rouge, dur, résistant aux insectes, notamment au capricorne ). Il est principalement utilisé pour la charpente et le bardage.

Il m'a paru intéressant d'évoquer de temps en temps des séquences de notre vie quotidienne,
Le soir par exemple à l'arrivée dans notre hébergement, nous commençons notre soirée par prendre une douche, suivie des soins à nos pieds, à nos articulations et autres petits soucis...Puis vient le temps de la lessive des vêtements du jour et leur sèchage sur le où les radiateurs de la chambre. Enfin, nous nous préparons pour le repas chez nos hébergeurs, non sans avoir au préalable rassuré téléphoniquement nos épouses respectives de notre arrivée.
Le temps du dîner est un fort moment de convivialité et d'échanges auquel nous ne nous dérobons pas.
Reste à écrire et taper le texte pour le carnet de voyage et faire le choix des photos qui vont vous être adressées.
Il est souvent plus de 23h quand nous pouvons enfin aller nous coucher.
J'arrête mon propos car il est 23h 30 et demain notre marche nous conduira jusqu'à Briennon.
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le samedi 23 avril 2016 à 19:25:22 UTC+2 - Signaler cette étape