Jour 88 : à 19:27 (heure locale)

85ème étape.
Nous avons passé la soirée à O Cebreiro dans une ambiance toute particulière pour un lieu qui accueille des Pélerins depuis 10 siècles, Les cris des supporters qui suivent à la télévision le match de la Coupe d'Europe de football opposant l'Espagne et l'Italie se mêlent aux chants religieux qui accompagnent un office dans l'église proche.
Ce matin, au départ, une mer de brouillard envahit les vallées proches. Elle est réchauffée par un soleil radieux. Il a fallu grimper à 1335 m pour atteindre et franchir le col d'Alto do Poio puis descendre dans la vallée soit un dénivelé de 670 m pour atteindre Triacastella.
Les hameaux de Hospital de la Condesa, de Fonfria, de Biduedo, Filloval où le temps semble s'être arrêté, sont autant de possibilités de pause dont profitent les marcheurs nombreux ce matin.

Triacastella conserve le souvenir de ses trois châteaux. Le chemin se confond avec la rue principale qui comptait plusieurs hôpitaux. La ville était également pourvue d'une prison pour Pélerins turbulents, fermée par de forts barreaux de bois. De nombreux graffitis subsistent dont plusieurs coqs réalisés par des détenus. L'église dédiée à St. Jacques conserve une partie romane. Il était d'usage d'emporter une pierre des carrières de calcaire pour la déposer aux fours de Castaneda où était brûlé le calcaire destiné à la construction de la Cathédrale de St. Jacques de Compostelle.

Il nous reste 136.5 km avant d'arriver à Santiago.
Demain, l'étape nous conduira à Sarria.
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le jeudi 30 juin 2016 à 16:04:20 UTC+2 - Signaler cette étape