Jour 32 : à 22:44 (heure locale)

30ème étape.
Avant hier le Puy-en-Velay et les Monts du Devès.
Hier les Monts de la Margeride.
Aujourd'hui et demain les Monts d'Aubrac.
C'est une succession de modestes massifs montagneux, en fait, l'émergence de petites régions naturelles qui s'égrènent de la Haute Loire aux confins de l'Aveyron et du Rouergue.

Si le Puy-en-Velay est une plateforme volcanique, la Margeride est une lande jonchée de gros granit.
Nous avons abordé l'Aubrac par Aumont-Aubrac, petit bourg animé.

Le changement de paysage est très net.
C'est une prairie naturelle qui émerge lentement de l'hiver. Elle est plus désolée que la Margeride. C'est une bande montagneuse, née d'une coulée de lave. C'est le Pays de pierre, jamais monotone, le paysage se ponctue de gros blocs erratiques.
Les prairies ont progressivement remplacé les bois. La rigueur du climat laisse peu de place à la culture.
L'Aubrac décline à l'infini ses terres à pâturages, les forêts où dominent le chêne, l'hêtre et l'épicéa ou encore les prairies de fauche.
Mais les activités traditionnelles disparaissent peu à peu du paysage, si bien que son potentiel futur réside essentiellement dans le développement de son activité touristîque et l'artisanat traditionnel.
Demain, en route pour Aubrac et les Monts d'Aubrac.
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le mercredi 4 mai 2016 à 19:13:02 UTC+2 - Signaler cette étape