Jour 26 : à 21:00 (heure locale)

Levé au milieu de la nuit par les flics: la petite route où j'étais serait privative (je me rends compte après, en partant que c'est une longue impasse), et des gens les auraient appelé. On frappe sur la tôle en disant "polizia", et une fliquette pousse des petits cris suivis de glissements après être sortie de mon champs de vue, quand j'ouvre ma portière en caleçon. Bref, ils me laissent "finir" ma nuit jusqu'à 6h max. Je décampe à 6h25, et je vais dormir deux heures de plus dix bornes plus loin.
Zagreb est étonnante elle a cette ambiance de ville anciennement communiste, comme Prague dans les années 90 (je ne sais pas aujourd'hui) , où il y a quelques trucs jolis, mais tout est vieux et non entretenu. Sur les façades des immeubles qui avaient dus être très bourgeois à une époque, on n'arrive plus à discerner les sculptures au milieu des bouts de crépis manquants où les briques sont parfois à nues. Quelques heures m'ont suffit à faire le tour des endroits à voir, alors je me suis décidé à reprendre la route direction le lac de Plitvički et son parc naturel classé à l'Unesco, et dont les versants abruptes on l'air beaux.
Dans le snack du camping où je suis, je fais le constat navrant que la musique dance, reste parfaitement la même merde où que l'on soit, et quelque soit la langue.
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le samedi 23 juillet 2016 à 05:16:20 UTC+2 - Signaler cette étape