Jour 180 : à 20:45 (heure locale)

Bon, Oylum m'avait dit que ça ne valait pas un arrêt, et en effet, il n'y a ici aucun intérêt particulier. Cependant faire le voyage jusqu'ici,passer la frontière et gagner la gare routière m'emmène en fin d'après-midi, peu avant la tombée du jour, et du coup je m'y suis arrêté quand-même pour la nuit, et tant qu'à faire une journée de plus que j'occupe à parcourir le guide touristique disponible à l'auberge afin de décider des sites que j'irai voir et établir un plan de route. D'habitude mes plans ne sont pas franchement arrêtés, mais cette fois j'ai pris la décision de ne consacrer que 2-3 semaines au nord du pays, avant d'enchaîner sur le premier programme dans le nord du Vietnam. Lez Cambodge, je l'oublie pour cette fois, j'y reviendrai plus tard, les d'un autre voyage, car si je veux voir l'Amérique du Sud il me fait hâter le pas, car mon budget fond chaque mois un peu plus...
Vientiane, donc. La capitale de 200 000 habitants environ offre quelques bâtiments coloniaux sans intérêt majeur, et la seule curiosité ici est de trouver des noms de rue et de commerces en français, ainsi que beaucoup d'écoles françaises: la colonisation a la vie dure et je découvre ici une empreinte française aussi marquée que celle des anglais à Darjeeling ou des portugais à Goa. La bonne surprise est de trouver du pain blanc, format demi-baguette, qui s'il n'est pas mer meilleur que j'ai mangé m'offre un plaisir que je n'ai plus connu depuis quelques mois avec mes oeufs matinaux.
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le mercredi 23 novembre 2016 à 09:38:39 UTC+1 - Signaler cette étape