Jour 83 : à 05:45 (heure locale)

J'ai quitté Varanasi en début de soirée en prenant un train pour Delhi, où j'ai prévu d'en prendre un second pour aller à Hiradwar, et de là faire une heure de touc-touc pour me rendre à Rishikesh. La petite affaire me fera arriver 26h plus tard à destination.
En gare de Delhi je fais des rencontres. Un jeune homme nommé Pinder accompagné de son père qui sont venus pour des histoires de passeport, avec qui le courant passe bien malgré l'anglais inexistant du paternel et plus que rudimentaire du fils. Ils me convient à venir passer quelques jours chez eux à quelques kilomètres de la partie sud de la frontière avec le Pakistan. Je leur dit que je les appellerai, en me disant on verra bien, mais dès le lendemain et chaque jour après ça ils me renvoient des messages pour savoir quand je viens. Je ne dis pas non, parce que je pense que l'expérience peut être intéressante, mais il est vraiment difficile de se faire comprendre. Le relais est passé à la fille de la maison qui est scolarisée me dit-on, et comprendra l'anglais ; à voir si elle comprendra les messages que j'ai envoyé à son frère pour dire que je viendrai dans quelques semaines en redescendant du Nord, et les appellerai une semaine avant.
Je rencontre aussi un jeune militaire qui va prendre son premier poste dans le Cachemire, pas vraiment une aubaine pour lui, car c'est quasiment la seule zone actuelle de conflits du pays. Il rêve d'être sportif professionnel, est en relation avec une femme de 15 ans son aînée via internet, qu'il n'a jamais rencontré, et s'il ne veut pas me montrer a l'air un peu effrayé et esseulé. Nous passons ensemble les 6h d'attente entre mes deux trains, et ce sont des moments très agréables, car il en a dans la caboche, sûrement beaucoup trop pour rester militaire...
Arrivé à Haridwar, je trouve un touc-touc collectif, qui se vide petit à petit et finit par s'arrêter quelques kilomètres avant l'arrivée. Le jeune conducteur parle à ses amis, mange une assiette dans la cabane de bord de route, et je me commence à me demander ce qu'est ce plan. Le conducteur me dit d'un air entendu qu'il m'emmènera à mon hôtel après, mais les derniers passagers restants, un homme gentil mais très saoul et son père me font signe que c'est dangereux, et qu'il vaut mieux trouver un autre chauffeur. Fatigué et impatient de me poser, je suis leur conseil et nous arrêtons un nouveau véhicule. Ça m'aura coûté légèrement plus cher, mais je suis arrivé sans embrouille.
A mon réveil je découvre la beauté verdoyante du coin, de tes belles montagnes plus escarpées que hautes, recouvertes d'une luxuriante végétation. Mon auberge de jeunesse est à la sortie de la ville, ce qui offre un calme dont je me délecte assez paresseusement. Je suis tout de même allé marcher quelques heures avec les deux jeunes égyptiens qui partagent ma chambre, pour monter le long d'une petite rivière qui enchaîne les chutes d'eau et les petits bassins d'eau clair. Les cascades sont belles, le eau est délicieuse pour se rafraîchir (ça faisait un moment que je ne m'étais pas baigné !), part contre une fois arrivé en haut la pluie s'est invitée à la fête, et s'en est donné à coeur-joie. Il a donc fallu redescendre prudemment sous des trombes d'eau, et traverser à plusieurs reprises des torrents de boue qui traversaient la route. On y a vu une voiture coincée et à moitié recouverte de sable et de terre. Ce jour-là j'ai aussi réalisé que je n'avais plus mon appareil-photo: après enquête je suis soulagé de réaliser qu'il a du tomber de mon sac dans ma chambre à Varanasi. Mon séjour ici se trouve donc vite écourté, car n'ayant pas envie de redescendre jusqu'à Varanasi, je profite du fait que John (un jeune hollandais rencontré là-bas) repasse par Delhi le surlendemain afin qu'il me remonte l'appareil.
Je dis donc au revoir à Rishikesh, ville charmante devenue capitale du yoga (dans la tête des occidentaux) depuis que les Beatles y sont venu faire un long séjour dans un ashram, où ils ont composé le White album. Je déciderai demain qu'elle sera ma prochaine destination après Delhi.
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le jeudi 11 août 2016 à 04:53:06 UTC+2 - Signaler cette étape