Jour 69 : à 23:15 (heure locale)

J'ai passé trois jours à Kolkata, à déambuler dans les rues comme à mon habitude, et à essayer de trancher sur la direction que j'allais prendre ensuite. J'ai finalement décidé de descendre quelques dizaines de kilomètres au sud de Calcutta, pour y découvrir le delta du Gange et son immense mangrove peuplée de crocodiles, de tigres du Bengale (présents mais souvent invisibles), et d'une grande variété d'oiseaux et de reptiles.
J'ai choisi pour ça de ne pas tout faire prendre en main par un tour opérateur, mais de me rendre au plus prêt dans la bourgade de Canning en train, et de tenter de trouver par moi-même un guide sur place, ce qui me coûterait sûrement moins cher qu'en passant par une agence de Kolkata qui me facturerait en plus du voyage la prestation clé-en-main.
Les voyages en train peuvent être très longs ici, vu qu'ils roulent entre 30 et 50km/h, mais ce voyage étant assez court (1h30), j'ai opté pour le faire en classe minimum pour voir ce que ça donnait. Et bien c'est quelque chose ! Les wagons sont des sortes de voitures à bestiaux munis de chaque côté d'une paire de portes larges et ouvertes et d'une rangée de bancs à l'assise incomplète, ainsi que d'une barre centrale suspendue dans la longueur pour se tenir. Au plafond deux vieux ventilateurs rouillés tentent de brasser l'air. Dans ce charmant décor, les marchands ramènent leur marchandise dans de gros ballots, des caisses ou par fagots, que tout le monde essaie d'installer au mieux pour laisser un maximum de places aux gens qui vont littéralement s'entasser autour, debouts, sans possibilité de mouvement. Au milieu de tout ça une famille vend les invendus de plat traditionnel bengladi, un jeune chante sur une fond musical enregistré, quand un autre vend de la limonade dans des bouteilles de 7 Up dotées de capsules de coca, ou des fruits qui me sont totalement inconnus. Le voyage était évidemment inconfortable, parfois sur un seul pied, toujours dans des positions de contorsionniste, mais je suis ravi de l'avoir vécu à l'occasion de ce court voyage.
Je dors ce soir dans le seul hôtel de la bourgade (enfin c'est ce qu'on m'a dit, mais ne ne suis pas sûr de ne pas m'être fait enfler). La salle de bain est munie d'un robinet et un seau en métal, la literie sent le moisi, mais pour 250 roupies (à peine 4€) on ne va pas se plaindre.
J'espère trouver facilement demain un guide pour m'emmener dans les mangroves.
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le samedi 30 juillet 2016 à 12:39:04 UTC+2 - Signaler cette étape