Jour 18 : à 19:30 (heure locale)

Réveil tôt ce matin car en bord de route, mais mon petit café soluble avec des biscuits sablés n'avait pas le même goût face à la vue merveilleuse que j'avais, assis sur mon capot. Un petit déjeuner dans un port, et j'ai pris la route vers les terres pour traverser et atteindre les Pouilles et la pointe du pied italien.
L'arrière-pays de Campania était très beau sous le soleil. Ce sont de vieilles montagnes érodées, où les points culminants sont occupés par de beaux villages blancs avec des clochers en dôme de tuiles colorées vernies. Le paysage est un joli patchwork de bosquets, de prés, de champs et de garrigue. Ayant pour la première fois pris l'autoroute pour pouvoir quitter la magnifique péninsule où j'ai dormi et où les routes sont un casse-tête, je n'ai pas pu prendre cette partie en photo.
Arrivé dans les Pouilles (la Pouglia), je quitte l'autoroute et vais errer dans les montagnes (pouilleuses?!?!). Je pensais y être encore le reste de la journée mais ce n'est que le lendemain en regardant une carte, que je réalise que j'ai passé l'après-midi et la nuit dans le Basilicate. C'est très peu habité, les accès sont difficiles, et ne restent que les vieux, tous beaux et endimanchés qui rentrent à pied le long des routes escarpées. Je dors ce soir tout seul dans un camping en travaux, avec pour seuls sons le chant des oiseaux et les clichés des vaches. C'est apaisant. Ça sera sûrement une excellente nuit.
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le lundi 6 juin 2016 à 22:15:12 UTC+2 - Signaler cette étape