Jour 128 : à 15:30 (heure locale)

Niveau météo, on ne peut pas dire que je sois en veine;parfois la pluie s'arrête mais je n'ai pas vu un rayon de soleil avant le dernier jour, et il pleut fortement au moins une demi journée par jour. Mes activités d'exploitation de retrouvent vie limitées, et je vais quitter la ville sans en avoir vu les plus belles choses (qui sont aussi les plus difficiles d'accès), que ce soit la vieille ville ou les temples phares de Bangkok.
J'ai retrouvé mercredi soir Manami (ou Natalie, au choix), jeune japonaise qui avait proposé de partager quelques temps à Bangkok ensemble via couchsurfing (ce site m'aura permis de faire jusque là beaucoup de bonnes rencontres. Celle-ci s'avère être très marrante et passionnée de cuisine, ce qui est un bon CV à mon goût ! Elle est arrivée avec une bonne crève, que je dis en voie de choper aussi, à cause de la climatisation que les thaïlandais règlent vraiment froide quand il fait plus de 35 degrés dehors. Des que tu rentre ou sors de quelque commerce, bar, ou hôtel, le choc thermique est donc assez violent.
Le jeudi, je suis allé marcher le matin danse le coin de china town et du côté de la rivière, et j'ai retrouvé Manami pour prendre un cour de cuisine thaïlandaise l'après-midi dans notre quartier de Sim Lo. Nous avons en quelques heures cuisiné et dégusté 5 plats, délicieux, et notre surprise fut de voir avec quelle rapidité et assez peu d'ingrédients on pouvait arriver à concocter de fameux pays thaïlandais.
Après ça nous nous sommes décidés à nous rendre dans les bars (chers pour le pays certes) qu'abritent certains des toits des plus hauts grattes-ciel locaux. Nous en faisons deux, où la vie est évidemment imprenable et à 360 degrés sur l'immensité de la ville, nous y buvons des cocktails en profitant du petit vent inespéré que notre altitude nous offre en parlant et riant une bonne partie de la nuit. Manami doit être à l'aéroport à 3h30 du matin pour rentrer chez elle, alors j'attends avec elle jusqu'à ce moment. Une excellente rencontre pour une très bonne journée.
Le lendemain matin, aujourd'hui en fait, je me réveille pour constater que les pluie n'a rien perdu de son ardeur, et me décide à quitter la ville le jour même pour le diriger vers le sud du pays. Le soleil a tranquillement attendu que mon ticket de train soit réservé pour pointer le bout de son nez, mais je ne me laisse pas troubler par cette provocation, je suis bien décidé à aller voir ce que me réserve le reste du pays.
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le vendredi 23 septembre 2016 à 11:33:11 UTC+2 - Signaler cette étape