Jour 7 : à 19:00 (heure locale)

On arrive ainsi à Rio de Janeiro, notre toute dernière étape de cette belle aventure, vers 15h30. On récupère notre Uber, et filons rejoindre notre petit appartement réservé pour la semaine à venir. Bon c'est tout petit petit, mais c'est vraiment tout mignon ! On loge dans le quartier de Botafogo, quartier plutôt central par rapport à tous les lieux touristiques qu'offre Rio, et d'après ce qu'on a pu lire, pas trop craignos au niveau sécurité. Ça s'annonce bien ! On s'installe, et repartons en quête de nourriture. Oui mais voilà c'est dimanche, et au Brésil, plus que dans n'importe quel pays que nous avons déjà visité, PERSONNE ne travaille le dimanche. Absolument tout est fermé et les rues sont complètement vides ! Heureusement pour nous, un énorme centre commercial de 8 étages est encore ouvert, et nous permet de trouver quelque chose à nous mettre sous la dent. Les journées sont courtes ici, puisqu'à 17h30, le soleil se couche. Et nous on ne traîne pas trop aujourd'hui à se mettre au lit.
Le lendemain nous partons pour une mission "remplissage de frigo". On se trouve un petit marché trop sympa de fruits et légumes où nous faisons le plein pour pas grand chose, et passage obligé au supermarché pour le reste. Mangues, fruits de la passion, fraises, mandarines, bananes (évidement), bref un bonheur ! On en profite pour découvrir un peu notre quartier. Enfait pour faire simple, quand on sort de notre immeuble, on a le Pain de Sucre sur la gauche, et le Corcovado, tout la haut sur sa montagne, à droite. Voilà notre décors à chaque fois qu'on sort de chez nous ! Quel bonheur ! Face à l'appartement, séparé par une grosse portion de route, on a une grande plage avec tout plein de but de foot, ici pas de baignade, mais c'est toujours agréable de trouver une plage pas très loin. Et enfin on a plein de petits bars et restau, magasins en tout genre. Bref tout ce qu'il nous faut ! On repasse au centre commercial pour monter direct au 8eme étage et profiter de sa magnifique vue sur la plage de Botafogo et le Pain de Sucre au fond. Tombée de la nuit, retour dans notre cocon pour une soirée tranquille.
Nous partons (pas de bonne heure...) le lendemain pour aller au Pao de Açucar (le fameux Pain de Sucre), qui est en fait ce gros rocher sur lequel il est possible de se rendre via un téléphérique. Il fait un peu nuageux mais on a une magnifique vue sur la ville et le Corcovado, quand il ne joue pas à cache-cache avec les nuages. On passe une bonne heure là haut, avec pas trop de monde, à graver cette vue dans notre mémoire. On redescend et prenons la direction de Copacabana. Oui la célèbre plage de Copacabana ! Immense plage de 4km de long, avec ses immeubles sur toute sa longueur. Avec le temps gris, il ne fait pas super beau mais ça nous donne un petit aperçu d'un des nombreux sites mythiques de Rio ! On en profite pour goûter l'Açaï (baie d'Amazonie), une espèce de glace couleur chocolat, mais au goût qui ne ressemble à rien de ce qu'on connait, très sucré. Pas mauvais, mais peut être vite écœurant ! Retour à l'appartement pour une soirée, encore, tranquille dans notre presque chez-nous.
Le lendemain nous partons pour le quartier de Santa Teresa et le centro. Pour accéder à Santa Teresa, on prend un vieux tramway jaune, restauré, qui nous monte la haut. Ancienne favela maintenant pacifiée, c'est surtout les touristes qu'on trouve ici. On y découvre un quartier tout bariolé, avec des grandes maisons. On croise au détours d'une rue Camille et Rodolphe, un couple de français rencontré 1 mois et demi plus tôt à Cusco au Pérou ! Quel hasard ! On continue donc notre balade avec eux, notamment aux escaliers coloré Selaron, du nom de l'artiste qui a réalisé cette gigantesque œuvre hypercolorée (il y serait même décédé à la fin de sa réalisation). On se cale un soir pour se retrouver et se raconter nos aventures et les quittons pour continuer notre chemin vers le centro. On s'arrête en route voir la grande cathédrale de Rio. Absolument pas esthétique de l'extérieur (ce n'est que notre point de vue bien sûr !), elle est plus impressionnante de l'intérieur avec sa forme conique et ses 3 immenses vitraux qui amènent un peu de lumière et couleur. Bon on a un peu trop traîné (ou on s'est levé trop tard, allez savoir...) donc on fera le centro plus tard ! On file dans notre quartier, et après un petit tour des cartes des différents bars, on trouve la Caipirinha la moins chère de la rue (9 reals, correspond à 2€) ! Donc on teste ! Bon c'est fort (les 3/4 du cocktail sont occupés par la Cachaça, alcool fort issu du broyage de la canne à sucre fraîche, un peu de citron un peu de sucre, et quelques glaçons) donc on en prend une chacun, bien suffisant pour ce soir ! Céline goûte la version spéciale: du fruit de la passion à la place du citron. Elle est tombée amoureuse pour la 2eme fois de sa vie ce soir (la 1ere étant devant Clément évidement). Retour à l'appart et re-soirée tranquille !
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le vendredi 3 août 2018 à 12:51:17 UTC+2 - Signaler cette étape