Jour 4 : à 13:00 (heure locale)

Après notre départ de Buenos Aires sous une pluie battante, on espérait arriver à Puerto Iguazu sous un ciel plus agréable, compte tenu que les chutes sont situées tout au Nord de l'Argentine, dans la forêt tropicale. Effectivement on y trouve 25 degrés et un beau soleil. On rigole en croisant les touristes repartant vers Buenos Aires en tee-shirt et short ne se doutant pas du temps qu'il y fait là bas... On choppe rapidement la navette et arrivons à notre hostel juste avant la tombée de la nuit. On découvre un joli patio entourant la piscine...ça s'annonce bien !
Le lendemain on part pour le côté argentin des chutes. En effet les Chutes d'Iguazu peuvent se visiter du côté argentin et du côté brésilien, puisque c'est une des nombreuses frontières naturelles entre les 2 pays. On prend le bus, faisons une quinzaine de kilomètres et arrivons à l'entrée du site. Il y a pas mal de monde mais ça on s'y attendait. C'est les vacances en Argentine donc on se trouve avec beaucoup de familles Argentines. Plutôt sympa ! Le 2eme type de touriste qu'on rencontre est le coati ! Sorte de raton laveur, qui traîne dans tout le parc, à la recherche, évidement, de nourriture laissée par les touristes. Le temps est un peu couvert aujourd'hui, il fait quand même bon, mais on espère échapper à la pluie. C'est une belle balade qui nous attend, avec un boucle inférieure et une supérieur, puis le bouquet final avec la Garganta del Diablo (Gorge du Diable). On commence par la boucle inférieure et pouvons observer d'en bas les énormes chutes d'eau qui se succèdent face à nous. C'est une sorte d'immense front avec un alignement d'environ 200 chutes et avec pour bruit de fond un grondement ininterrompu. Vraiment impressionnant. On s'approche donc de quelques chutes, puis passons à la boucle supérieure, où on peut cette fois-ci, se positionner en haut. On ne se rend pas forcément compte du débit qui s'écoule, c'est un peu moins impressionnant, malgré la hauteur à laquelle on se trouve ! Et on finit enfin par La Garganta del Diablo. Un monstrueux demi-cercle situé à plus de 80m de haut duquel coule des millions de litres à la seconde (on n'a pas mesuré on avoue, mais ne on doit pas en être loin !). On est, grâce à une passerelle, au bord des chutes, au-dessus du vide. On en voit d'ailleurs pas le fond à cause des éclaboussures d'eau et de la brume épiaisse. Et voilà comment occuper 5 heures de la journée de la meilleure des façons ! On rentre à Puerto Iguazu, faisons un tour dans la ville, et allons au point de rencontre des trois pays voisins. Le Paraguay, le Brésil et enfin, logiquement, l'Argentine. Tous trois séparés par le fleuve du Rio Parana et la rivière d'Iguazu (avec les chutes plus en amont). Ça nous rappelle un peu la situation similaire au Nord de la Thaïlande, le Triangle d'Or, entre la Thaïlande, la Birmanie et la Laos. La nuit tombe vite et nous rentrons à l'hostel tranquillement sans pouvoir profiter de la piscine à cause du gros orage, accompagné de fortes pluie, qui s'abat sur la ville ! Ah les pluies tropicales, ça nous manquait presque !
Le lendemain, on passe la frontière, via le bus, pour aller du côté Brésilien. C'est la frontière la plus rapide qu'on ait passée ! Aucune vérification des sacs, passeport à peine vérifié, et PAF un coup de tampon, bem-vindo ao Brasil !! Bon par contre, on a du attendre une heure le passage d'un autre bus. On finit par en attraper un, on file à l'hostel, puis en ville pour retirer de l'argent, et enfin on attrape un autre bus pour rejoindre les Chutes d'Iguacu, côté brésilien cette fois ! On a de la chance aujourd'hui il fait super beau ! On commence par un petit pique-nique face aux chutes ! Plutôt sympa, jusqu'à ce qu'on se fasse attaquer par les coatis venu en famille pour essayer de nous chaparder notre délicieux repas ! Bref, on s'en sort vivant et enchaînons avec la visite du site. Le côté brésilien est plus petit, avec un circuit unique pour visiter le site. Par rapport à la veille, on se trouve en face des chutes, on a donc une magnifique vue d'ensemble des chutes. Et c'est super impressionnant ! On en est moins proche, mais la vue est sublime ! On finit là aussi sur une plate-forme, qui fait face à la Garganta del Diablo. Et comme il fait beau, à chaque stop, on a le droit à de magnifiques arcs-en-ciel ! Retour à la ville de Foz do Iguacu, petites courses au supermarché (Céline est toujours aussi heureuse de découvrir les produits quand on arrive dans un nouveau pays !) puis retour à l'hôtel pour la nuit.
Le lendemain on a notre vol pour notre toute dernière étape du voyage : Rio de Janeiro !
On est super content d'avoir pu visiter les Chutes des deux côtés, qui sont complémentaires, et pour ne pas se répéter, absolument grandioses !
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le mardi 31 juillet 2018 à 05:22:54 UTC+2 - Signaler cette étape