Jour 24 : à 15:00 (heure locale)

On décolle donc à 3h20 du matin. L'avion est quasiment vide, on peut donc utiliser 1 banquette chacun pour s'allonger complètement et dormir. Cool ! Et à 4h30, petit dej' ! Gnocchis, façon carbonara avec crème et lardons ! Bon c'est pas mauvais mais à 5h du mat' ça fait bizarre les gnocchis ! Et Clement enchaîne même avec un petit whisky, soit disant : "c'est pour mieux dormir et c'est gratuit". Bref, durée de vol 5h, plus 5h de décalage, on atterrit à 13h30 sur l'île de Pâques. Passage de frontière, nous voilà au Chili ! On récupère nos sacs et sommes conduit au camping, avec 4 autres Français. On a loué une tente pour nos deux nuits, et profiter du bruit des vagues, à quelques dizaines de mètres face au camping. On part pour faire un petit tour dans le petit village de Hanga Roa. Retirer quelques pesos chiliens, et réserver notre véhicule pour le lendemain. Et ça sera un petit 4x4 blanc Suzuki tout mignon ! Dans ce petit village on est en plein de le mélange de la culture polynésienne et Sud-américaine...une transition parfaite avant l'Amerique-Latine !On se fait le coucher de soleil face à nos premiers Moais, proche du village. Ce sont ces fameuses grandes statues, représentants un visage, connues dans le monde entier. Elles se dressent fièrement entre nous, le soleil et la mer. Brrrr ça donne la chaire de poule de les voir en vrai comme ça. On a en plus le droit à beau coucher de soleil ! Le soleil se couche à 20h ici, soit 2h plus tard qu'en Polynésie Française ! On rentre au camping, dînons et allons nous coucher.
Le lendemain on se lève tôt pour aller faire le lever de soleil (tout est relatif, il se lève à 8h30, ça nous change de Tahiti, où le soleil cognait dès 6h30 !). Après 45 min de route et quelques arrêts photos en chemin, on s'offre un lever de soleil face au 15 Moais alignés. Très nuageux, mais c'est magnifique. Et comme on est super bien organisé (et pas prétentieux) on s'offre même le petit déjeuner face aux Moais. Quelle chance on a ! On reprend la route et continuons notre tour de l'île. On s'arrête aux différents endroits où sont dressés les Moais. Parfois au pied d'un petit volcan, Rano Raraku. D'autres en bord de plage, à Anakena, où on pique-nique face aux Moais, habillés du pukao ("chapeau" de l'époque), pierre rouge cylindrique, d'une dizaine de tonnes, fait à 12km de là. Toujours aussi mystiques. Un peu plus loin, à Ahu Akivi, on en retrouve 7, alignés, orientés de façon à observer le coucher de soleil. On peut aussi observer des petroglyphes, gravures dans la roche, représentants la pêche, le thon, les pirogues. Passage au petit musée de Rapa Nui, l'autre nom donné à l'île de Pâques. À savoir que Rapa Nui fait partie du triangle Polynésien, qui est délimité par la Nouvelle-Zélande au Sud-ouest, Rapa Nui au Sud-Est, et Hawaï au Nord. Et on trouve à l'intérieur de ce triangle, toutes les îles de la Polynésie Française ! On finit notre journée au Sud-Ouest de l'île, par le volcan Rano Kau, et le village d'Orongo. Village où avait lieu chaque année l'épreuve du Bird-Man (l'Homme-Oiseau). A une période précise de l'année, les hommes du village s'affrontaient dans une compétition qui consistait à ramener un certain œuf d'oiseau, qu'on ne trouvait que sur le motu (petit îlot dans l'océan, pour ceux qui débarquent tout juste !) face au village. Il fallait donc être le premier à descendre la falaise, braver le courant à la nage (et les requins!) et remonter avec ce fameux oeuf, pour pouvoir prétendre être le chef de l'île. S'en suivait toute une cérémonie où "l'heureux" vainqueur paradait dans l'île et se retirait ensuite vivre en autarcie dans un endroit reculé. On fait ensuite un petit tour au bord du cratère, et on file vers notre dernier point de vue. Et zut le site est fermé. Bon, après réflexion, on enjambe le muret et allons saluer notre dernier Moai. Celui-ci, comme pas mal d'autres se trouve face contre terre. Il ne valait pas franchement le détour celui-là ! On rentre, rendons notre 4x4 au loueur et retournons au camping. On dîne avec tout un petit groupe de Français voyageurs, et partons nous coucher, après cette bonne journée de visite.
Le lendemain, on reprend l'avion à 12h30, direction la terre ferme, Santiago du Chili, la capitale !
Certes, c'était une courte étape, mais on est content d'avoir réussi à plus ou moins tout faire, en prenant notre temps. Quelle chance on a eu de pouvoir visiter cette île, qui quand même, est l'île habitée la plus isolée du Monde ! Et ces Moais valent le detour et restent toujours aussi mystérieux et majestueux !
Et c'en est finit de la Polynésie ! On aura passé 3 semaines incroyables dans les îles françaises, toutes différentes et accueillantes. Et dans ce petit bout de Chili au milieu de nul part, resté très sauvage et où son histoire et ses statues restent encore un mystère ! Partout, on en aura pris plein la vue et on aura fait de super rencontres !
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le vendredi 27 avril 2018 à 21:46:59 UTC+2 - Signaler cette étape