Jour 16 : à 20:30 (heure locale)

Après une bonne nuit, levés aux aurores, et c'est reparti pour la rando. Étant en bas, il faut bien remonter ! On se dirige jusqu'au mirador situé en haut, où nous petit-déjeunons, avant de repartir pour du plat, et une descente jusqu'à notre 2ème arrêt : l'oasis de Sangalle. Plus on avance et plus on découvre l'Oasis : seule zone bien verte, au fond de la vallée, avec bâtiments, et piscines qui vont bien pour accueillir au mieux les touristes. Assez intrigant de voir ça au fond du canyon ! On voit aussi le looong chemin en "zigzag" qu'il va falloir remonter le lendemain pour revenir à Cabanaconde, mais on préfère ne pas y penser ! On passe à travers une exploitation de cactus, où un petit monsieur pique un "sprint" vers nous. À savoir qu'il y a normalement un "boleto" (ticket) d'entrée, à payer lors de l'entrée dans le canyon. On n'a encore jamais croisé les gardiens du Parc, sans doute à cause (ou grâce....) à nos départs matinaux. On se dit donc que ça doit être un gardien qui court pour contrôler nos boletos. Finalement, c'est à bout de souffle qu'il nous mène jusqu'à son petit cabanon, simplement pour tenter de nous vendre boissons, fruits, biscuits, barres chocolatées,.... parce qu'apparemment en bas à l'oasis, tout est très cher ! Pour le récompenser de son sprint on lui achète deux oranges (c'est déjà ça !), qui nous ferons d'ailleurs le plus grand bien ! Nous descendons et arrivons à l'oasis. On choisit le premier "hotel" qui nous tombe sous la main (de tout la haut, on aimait bien la forme de la piscine !), et on s'installe. Il est 10 heures et on va encore avoir une belle journée pour profiter du lieu ! Déjeuner tranquille, et on se dirige vers la piscine pour l'après-midi. On rencontre 4 Nantais (qui supportent le FC Nantes, et oui ça existe encore !) assis au bord de la piscine à siroter leurs bières, et on passera l'après-midi et la soirée ensemble à échanger sur nos aventures respectives, avec Valentin, un autre Français.
Le lendemain, c'est le retour à Cabanaconde. Départ à 5h30 du mat' à la fraîche, et c'est la belle et grosse montée qui nous attend. On se fait "doubler" par les Nantais (il faut parfois faire preuve de fair-play pour conserver la bonne ambiance ), et mettons 1h50 pour atteindre le plateau où se trouve l'arrivée. Les gars nous indiquent très discrètement qu'il y a cette fois ci bel et bien le gardien qui vérifie les tickets d'entrée, et on prend donc la tangente rapidement, et réussissons à éviter de payer... et une radinerie de plus ! Valentin nous attend tranquillement au restau (lui a mis à peine 1h30 pour monter !), la table du petit déjeuner prête à accueillir l'équipe de choc pour un dernier moment ensemble ! On se sépare après s'être bien rempli la pense et souhaitons une bonne fin de voyage au Pérou aux gars et bon courage pour la reprise du boulot ! Notre bus étant plus tard, nous prenons le temps de refaire nos sacs et de prendre une bonne douche avant de revenir à Arequipa. 6 heures de bus, et nous enchaînons avec un bus de nuit pour nous rendre à Cusco !
On a adoré Arequipa, et notre petit séjour dans le canyon de Colca était des plus sympas, avec des superbes paysages, et des rencontres très agréables !
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le jeudi 31 mai 2018 à 09:35:16 UTC+2 - Signaler cette étape