Jour 2 : au

Pondichéry n'est pas une ville ou il y a des tonnes de monuments à voir. C'est simplement une ville de taille moyenne, ou il fait bon se balader.
La ville est composée de deux parties.
La ville blanche, habitée a l'époque par les colonisateurs français. Les maisons y sont jolies, entourées pour certaines par des murets dissimulant de jolis jardins. C'est la qu'est "Le Cercle", un club prive où on trouve des terrains de badminton et de tennis. Les rues y sont larges, propres, arborées, on se croirait vraiment quelque part en France.
La seconde partie est la ville noire, habitée par la population indienne. C'est plus étroit, les maisons sont beaucoup moins jolies, il n'y a ni arbre ni jardin. Mais c'est beaucoup plus anime aussi. La encore, comme pour le fort rouge d'Agra, l'origine du nom reste une énigme: ville blanche, ville noire, pourquoi ces termes???

Que ce soient les français ou les anglais, les colonisateurs ont apporte pas mal de choses positives. Ici en Inde, par exemple, les réseaux ferroviaires et routiers sont un héritage anglais, tout comme l'est la seule langue commune à tous les indiens. Mais la colonisation a été faite par des gens persuades de la suprématie de la couleur de leur peau, de leur dieu, de leur façon de voir la vie. Ils vivaient en Inde, mais pas avec les indiens. C'est comme ça que sont nés les "cantonnements", ces quartiers résidentiels que l'on distingue aujourd'hui encore et qui étaient réserves aux blancs. Certains lieux étaient interdits aux indiens, dans d'autres ils étaient tolères mais uniquement revêtus de vêtements anglais et non de leurs habits traditionnels... On comprend que tous ces peuples aient voulu leur indépendance.
Soyez le premier à suivre ce carnet
Aucune photo
   happyfew ne propose aucune photo pour cette étape.

Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le dimanche 8 novembre 2015 03:20:09 UTC+01:00 - Signaler cette étape