Jour 55 : à 23:45 (heure locale)

La route de Iakutsk est réputée pour être mauvaise.
Le trafic des nombreux poids lourds mêlé à la pluie des derniers jours ont défoncé la piste. Tout n'est que boue durant les premières centaines de km sur le millier que compte le trajet.

En route je passe par Tinda et reconnais la banque qui avait posé problème lors d'un premier voyage en Russie il y a 9 ans de cela.
Je ne sais pour quel raison, un retrait d'argent y avait été refusé et il avait fallut que la banque principale située à Moscou autorise l'opération.
Situé à 7 fuseaux horaires de Tinda, il avait fallut attendre que la banque moscovite ouvre et effectue les contrôles et démarches nécessaires pour que l'argent soit disponible.
Arrivé à la banque en début de matinée, l'argent ne sera dispo qu'en fin d'après midi...

En route je croise quelques villes avec leurs vieilles barres de bétons datant de la période communiste.
Le loyer n'y est pas cher.
On y voit aussi les impressionnantes installations de chauffage collectif alimentées par une centrale à charbon ou mazout.
Une énorme chaudière tourne en permanence et permet de chauffer chaque logement de la ville via une réseau de chauffage urbain.
Afin de ne pas geler l'hiver, les tuyauteries ne sont pas souterraines mais aériennes et calfeutrées pour minimiser les pertes de calories.
On en trouve dans toute la Russie.

Un peu plus loin, je gravis un col où il reste encore quelques névés.

En route je reconnais quelques poids lourds clients du café. Je croise Ibrahim qui fait maintenant route avec Andrei et nous faisons une courte halte le temps d'un café.
Plus loin je vois le camion du Bielorusse garé sur le parking d'un café. Je m'arrête et toc à sa porte. C'est quasi en larme qu'il m'ouvre la porte. Cela sent la vodka à plein nez et il y a des bouteilles vides partout.
Il a bien rejoins Iakoutsk mais est retomber en panne au retour. Ce coup ci, c'est beaucoup plus grave et pas réparable sans l'envoi de coûteuses pièces venant d'Europe. Tu as vu le temps nécessaire pour ta simple pompe à eau...

Peu à peu la météo s'améliore, la piste aussi et les derniers 100 km menant à Iakutsk sont goudronnées.
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le lundi 7 novembre 2016 à 00:07:05 UTC+1 - Signaler cette étape