Jour 36 : à 16:45 (heure locale)

Alors que je quitte la M58 menant à Vladivostok et bifurquant sur la M56 en direction de Iakoutsk puis Magadan, un bruit métallique est apparu depuis ce matin dans le compartiment moteur.
Après contrôle il s avère que cela vient de la pompe à eau. Le roulement de la poulie à pris du jeu.
"Si pas de fuite ni de montée de température, tu peux rouler jusqu'à un garage" me réponds Janmi par SMS.
Je me décide donc à m arrêter dans un garage en espérant, sans trop y croire, que cela soit réparable.
Il y a là deux frères, Drazic et Vladim.
Les explications finies sur l origine supposée de la panne, mon parcours jusqu ici et ma destination finale, Vladim me dit "viens on va boire un café".
Il m explique alors qu il va falloir démonter la pompe et voir quels sont les dégâts mais qu ici, tout ce qui roule est japonais et trouver une pompe à eau pour mon véhicule allemand ne va pas être une simple affaire .
Le café sera accompagné d un succulent et énorme beignet garni de viande de renne et il m est impossible de payer quoi que ce soit.
Mon véhiculé étant un peu ancien, j ai peur que le démontage soit rendu difficile par la vieille visserie. Je me rends compte qu ils travaillent méticuleusement , ce qui me rassure.
Le verdict tombe: pompe HS.
S en suit un grand nombre de coup de fil pour dégoter une pompe. Ils en trouverons finalement une à Moscou et il faut approximativement 7 à 10 jours pour qu'elle arrive.
En parallèle François me trouve une pompe française mais quels seront les délais de transports jusqu ici?
Le garage est isolé et situé à 10 km d e Salaviosk, minuscule village.
Je dis OK pour la pompe moscovite, il ne me reste plus qu'à attendre...
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le lundi 7 novembre 2016 à 16:42:37 UTC+1 - Signaler cette étape