Culture

Jour 3 : à 15:00 (heure locale)

Le château de Bonaguil près de Fumel dans le Lot.
Dans mon souvenir vieux de 36 ans où la visite était libre et gratuite, il y a quelques changements. En particulier l'aménagement des pièces à vivre.
C'est toujours un émerveillement de se promener dans tous les coins et recoins.

Sa construction débute au xiiie siècle, puis il est entièrement repris à la fin du xve siècle et au début du xvie siècle par le baron Bérenger de Roquefeuil qui lui ajoute tous les perfectionnements défensifs du Moyen Âge finissant. Il intègre à partir de 1480 les derniers perfectionnements de la défense au moyen de l’artillerie tant pour utiliser celle-ci que pour s'en prémunir : imposante barbacane couvrant l'accès au château, canonnières par dizaines tant dans les tours que dans les courtines, chambres de tir casematées (« voûtées ») à l'abri des boulets adverses et permettant des feux bas et rasants, « moineau » casematé interdisant toute circulation au fond du grand fossé, terrasses d'artillerie étagées au pied du corps de place qui constituent autant d'enceintes successives à forcer, aménagement à des fins défensives d'une grotte naturelle située sous l'éperon rocheux.

À son achèvement vers 1510, il apparaît cependant obsolète. En effet, à cette époque du début de la Renaissance, les grandes familles nobles ainsi que le roi et ses proches commencent à construire les premiers châteaux de la Loire et, dans tout le royaume, de nombreuses forteresses médiévales de la petite et moyenne aristocratie, même si elles conservent quelques dispositifs défensifs, sont peu à peu transformées en résidences d'agrément par abattage d'une partie des tours et des courtines afin de les ouvrir sur la lumière et la campagne.
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le lundi 24 juillet 2017 à 15:51:11 UTC+2 - Signaler cette étape