Culture

Jour 51 : à 09:15 (heure locale)

Réveil musculaire très difficile ce matin, Laurent est parti très tôt pour Puente la Riena et c'est en compagnie de Gérard que nous nous sommes lancé dans la périphérie très urbanisée de Pampelune, l’enthousiasme, la concentration à surveiller la moindre flèche jaune, amabilité, la bienveillance des Navarrais à notre égard m'à fait oublier mes petits tracas musculaires du matin. C'est par la porte "Francès" que l'on rentre dans la vieille ville, Gérard ne connaissant pas le "Monumento al Encierro" je lui propose de s'y rentre et de là nous nous séparerons, car il préfère prendre son bus de retour ici. Ce monument à gelé un instant la course devant les taureaux, dans une virtuosité audacieuse et un bel équilibre de forces qui laissent percer l'angoisse permanente et le courage.
Mon idée, était de passer la journée à Pampelune et de rejoindre Cizur Menor dans les faubourgs de Pampelune, histoire de ralentir un peu et de souffler... mais voilà à la sortir de la ville apparaissent dans le lointain de l'horizon les éoliennes et les silhouettes emblématiques représentant le passage des pèlerins depuis le moyen-âge... difficile de résister à la tentation de continuer... chaque pas est une nouvelle découverte.
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le vendredi 24 novembre 2017 à 23:11:06 UTC+1 - Signaler cette étape