Loisirs

Jour 62 : à 17:45 (heure locale)

Cette journée devait être la plus chaude dans tous ses sens du terme... elle le sera par sa légende et certainement pas par sa chaleur hélas... encore et toujours ce vent glacial, avec impossibilité de se défaire de son coupe vent.
A partir de Sahagun, le Camino offre deux choix: suivre à N120 jusqu'à Reliegos de las Matas où emprunter l'ancienne voie Romaine de Trajan, avec un village rencontré Calzadilla de los Hermanillos après 2 heures de marche.
Ce matin, j'ai rencontré le vrai chemin de Compostelle, seul durant 24 kilomètres (j'ai rencontré uniquement que 4 pèlerins) frigorifier par ce vent glacial, alors que j'aurai dû être écrasé par la chaleur ! Des petits pas, l’échine ployée par la lassitude et l’effort rébarbatif, ici dans cette immensités ennuyeuses, un kilomètre à pied n’use pas que les souliers mais aussi le moral. Heureusement, vers le 15ième kilomètres, le chemin à mis sur ma route un couple de pèlerin "Lyonnais", rencontre incroyable, de quoi me rebooster car à cet instant là... cela devenait un vrai chemin de croix vers Saint-Jacques de Compostelle. Cette traversée de la Meseta, est la plus belle chose de ce chemin, étendues assez austères, des immensités de paysage de champs à perte de vue, je ne suis pas prêt d'oublier cette Meseta.
Ce soir j'ai retrouvé "ma horde" de pèlerins, vus l'aurez compris ces mêmes qui pestent depuis plusieurs jours à devoir suivre la nationale, le pèlerin de 2017 n'est pas à une contradiction prête, pas de doute il est bien de son temps....toujours pressé !
Un mot sur Mansilla de las Mulas, sept églises, quatre hôtipaux , deux convents, des remparts médiévaux...
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le mardi 28 novembre 2017 à 18:05:19 UTC+1 - Signaler cette étape