Culture

Jour 46 : à 21:45 (heure locale)

Cette étape en "Basse Navarre" à cheminer dans ses vallons verdoyants aurait dû être exceptionnelle . ...hélas le petit crachin d'aujourd'hui ne m'à pas permis d'admirer la chaîne des Pyrénées où il est possible de voir un joli panorama une fois sur la crête de la chapelle Soyartz.
Ce matin, j'ai eu la surprise de revoir Odile, cette personne ne me laisse point indifférent et je me devais de l'accompagner sur quelques lieux... c'est sur le chant l'ultrëa que j'ai allongé le pas et nous sommes quitté.
C'est sur le Mont Sauveur, que l'on arrive à la Stèle de Gibraltar, point de convergence des voies de Vézelay, Tours et Le Puy (Via Podensis) mais pour le pèlerin que je suis ce lieu annonce la fin proche de mon chemin du Puy.
Niché dans un écrin de verdure, Ostabat à gardé la mémoire de son passé glorieux, difficile
d'imaginer que des milliers de pèlerins étaient accueilli dans ce village, en 1350 c'est plus d'une vingtaine "d’hôpital" qu'ils y prospéraient. d'ailleurs un de ces gîtes existe toujours "l'ospitalia", hélas pour moi... ce soir je suis au au gîte Burguzaharia, en compagnie d'un couple Américains rencontré à Aroue.
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le mardi 28 novembre 2017 à 13:10:11 UTC+1 - Signaler cette étape