Culture

Jour 59 : à 18:00 (heure locale)

Ce matin c'est sous un ciel très chargé et une bise plein face que je découvre ses longues étendues de la Meseta. Sur le chemin ce matin elles se comptaient par dizaine, voir centaine, je veux parler de ses d'éoliennes que mon regard croise depuis mon entrée en Espagne, avec cette pensée: nous allons encore une fois de plus prendre le train en marche !
Chaque village traversée est une petite bouffée de bien être et ils sont attendus comme le messie, Hontanas est un petit village aux maisons de pierres où une pose semble inéluctable, sa ruelle principal pavée est abordé de deux bars... apprécier des pèlerins: Oui mais voilà, leurs tenanciers n'on pas trouver mieux que de mettre sur notre passage de jolies racoleuses qui m'indisposèrent à m'arrêter.
A chaque jour son lot d'émerveillement, comme c'est ancien monastère en ruine de l'Ordre des Antonins, situé au détour d'un virage à st Anton. A quelques lieux de là se dresse au lointain le château-fort de Castrojerie, ce dernier laisse place à la collégiale de la Virgen, aujourd'hui s'y tenait une exposition en donativo... visité durant une averse !
Castrojeriz est le village-rue le plus long du Camino presque 4 kilomètres, dans l'ordre les ruines du couvent Franciscain, l'église Santo Domingo de style renaissance... c'est assez surprenant ! Petit arrêt sur la plaza Mayor, c'est au tour de l'ancienne l'église San Esteban transformé en albergue et en quittant le village se présente l'église San Juan Bautista et son cloître, Castrojeriz aurait compté jusqu’à 7 hôpitaux de pèlerins et garde encore de nos jours cette tradition, il suffit de voir le nombre d'albergue le long de ces 4 km.
A la sortie de Castrojeriz, un beau effort physique attend le pèlerin, la montée sur l'alto de Motelares, avec un passage à 12% sur mille cents mètres la récompense est au sommet avec une dernière vu sur la province de Burgos et la province de Palencia majestueuses et inquiétante traversée de la Meseta de Mostelares.
A Itero de la Vega, première maison, premier gîte... premier pèlerin à m'arrêter, ma douleur dentaire est tenace et donc ce soir je n'ai plus le choix... je commence mon traitement d'antibiotique c'est que qui pouvais m'arrivée de pire. Mais je continu à faire confiance à ma bonne étoile.
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le mardi 28 novembre 2017 à 17:47:23 UTC+1 - Signaler cette étape