Jour 70 : au

Jeudi 21 janvier 2016 :
Hier matin j'ai encore fait un petit tour en ville et j'ai visité un Musée dédié à Évita Peron, que j'ai trouvé très intéressant. Une sacrée femme, morte trop jeune !
Ensuite, je suis allée faire un tour dans le quartier San Telmo et sur son marché. Malheureusement il se met pleuvoir et la Plaza Dorego est assez déserte.
Retour à l'hôtel car j'ai mal aux pieds et je vais attendre Francesco.
J'en profite pour organiser la suite de mon voyage et notamment la recherche de vols pour Cararas. Ça y est, c'est décidé, je rejoins les enfants au Venezuela !
La vie sera moins chère là bas.
Le Chili et l'Argentine ont un peu plombé mon budget, notamment avec les tours et le voilier. La vie y est aussi beaucoup plus chère, et je pense que le Brésil est pareil donc je ne m'y attarderai pas trop.
Francesco arrive vers 17 heures et c'est un réel plaisir de le retrouver.
Nous allons tout d'abord Plaza de Mayo puis prendre une cerveza. Ça m'épate de voir comme il se repère facilement alors qu'il vient d'arriver ; moi qui commence juste à ne plus trop me perdre après 4 jours !
A côté de nous, un couple de jeunes retraités écossais nous indique où aller voir du tango ce soir. Ils sont à Buenos Aires depuis six semaines et pour trois mois ; ils adorent les villes et en visitent plusieurs par an.
Sur leurs conseils nous prenons le métro pour aller dans le quartier Palermo car le mercredi soir les gens viennent s'adonner au tango dans un kiosque, et par chance nous sommes mercredi.
On ne peut quand même pas ne pas voir du tango à Buenos Aires !!!
Sur leur conseil également, nous allons dîner Plaza Serano, un endroit très vivant qui, de par son ambiance, me fait penser à Juan les Pins en été.
Nous prenons là nos dernières cerveza sud américaines !
C'est vraiment super que nous nous soyons retrouvés avec Francesco car seule je ne serais pas allée dans ces quartiers.
Aujourd'hui nous nous quittons au terminal de bus, où il mange ses derniers empanadas, avant de poursuivre chacun sa route.
Rendez-vous est pris pour le sud de la France à mon retour, vu que c'est à mi chemin entre Bayonne et Bologne.
Pour moi, c'est parti pour 17h de bus.
En route, lors d'un arrêt j'apprends le décès de Didier ; j'ai pensé à lui tout à l'heure et voulais lui écrire depuis Iguazu, et lui envoyer quelques photos comme je le fais régulièrement...
Aucune photo
   mylatinotrip ne propose aucune photo pour cette étape.

Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le mardi 31 mai 2016 22:09:18 UTC+02:00 - Signaler cette étape