Jour 68 : à 18:30 (heure locale)

Je poursuis ce matin dans la forêt du Sauvage dans le Gévaudan précédé des quatre aveugles franco-canadiens et leurs accompagnateurs, des trois lilloises, du couple suisse de Melbourne et de la chinoise d’Autriche, je vous laisse deviner comment on me surnomme. À l’Hospitalet, je quitte la Haute-Loire pour la Lozère. Hier soir j’ai découvert le secret des sacs à dos “Mary Poppins”, comment font-ils pour tout mettre dans d’aussi petits sacs. Le secret c’est la malle-poste qui transporte les sacs  d'étape en étape pour 8€/jour.

À Le Rouget, je descends vers le plateau de l’ Aubrac. À Saint-Alban je vois le Nantais rencontré au Puy. Il est parti à la mi-avril de chez lui en complète autonomie, il va jusqu'à Compostelle et compte revenir à pieds.

Je franchis la Truyère. Après quelques kilomètres de route blanche, entre pâturages et pinèdes, j'arrive à Aumont-Aubrac, étape du jour.
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le samedi 14 juillet 2018 à 13:14:06 UTC+2 - Signaler cette étape