Jour 20 : à 19:15 (heure locale)

Je démarre de Bouilly pour gravir la colline qui me sépare de Sommeval. Première gratouille avec le tarmac, je parviens à me remettre debout avec la souplesse d'une tortue, il n’y a pas qu’au volant que le GSM est dangereux !  C’est par monts et par vaux, à travers champs et forêts, au son des cigales, que se poursuit ma route. Le vent léger mais salutaire par ce temps lourd rafraîchi l’atmosphère. Ça me rappelle les escapades gaumaises de mon enfance avec l’ami Didier. À Forêt Chenu, je continue sur le GRP-Route du cidre et entame le pays d’Othe, jusque là, pas l’ombre d’une bolée.
Juste sorti du bois, Eaux-Puiseaux s’annonce, il y a une auberge dans ce petit village, j’y prends une assiette de fromages, Chaource entre autres, et un verre de cidre. Reboosté, j’enchaîne les 10 derniers km qui me sépare d’Ervy-Le-Châtel où je passerai ce dimanche de repos. PS: Benoît, je t'ai trouvé un cheval mais pas de Troyes !
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le mardi 29 mai 2018 à 20:39:53 UTC+2 - Signaler cette étape