Jour 1 : à 23:45 (heure locale)

Après un passage de frontière sans encombres, 2h de taxi, nous voici donc arrivés à Siem Reap à 16h30 ! Nous nous installons bien confortablement dans notre guesthouse, des plus sympathiques, et malgré la fatigue on se décide à sortir...pour chercher où manger bien évidement ! Et au moment de payer, ça se complique...oui ici au Cambodge on paie en dollar ou en riel, ces sont les deux devises officiels. Certains disent que c'est pour rattraper le temps perdu lors du régime de Pol Pot (Khmer Rouge) où l'argent fut aboli. Ici pas de pièces, uniquement des billets et si vous payez en dollar on vous redonne avec ce qu'on a sous la mains : en dollar, en riel ou bien un petit mélange des deux...bref un sacré casse-tête pour nous et surtout un bon exercice de calcul pour vérifier qu'on nous rend bien la monnaie. On rentre se coucher, au programme du lendemain, repos et visite de la ville !
La poussière, les semblants de trottoirs et les noooombreuses sollicitations des tuktuks, nous font vraiment penser à l'Inde. Il n'y a pas grand chose à voir à Siem Reap, il faut dire que si les gens viennent là c'est surtout pour les temples d'Angkor. Et ça ils l'ont bien compris, Angkor étant un passage quasi obligé au Cambodge, la ville avec ces grands resorts, bars avec bière à 0.50$, restaurants et boutiques, a tout pour satisfaire le touriste ! Le tour est vite fait et on décide donc de louer nos vélos pour aller visiter les temples le lendemain. Apres un petit goûter dans une French Bakery et 2 croissants plus tard (ca fait du bien après 3 mois !) on enfourche nos bicyclettes direction la billetterie d'Angkor pour acheter notre pass pour le lendemain (et oui comme ça pas besoin de faire la queue à 5h du mat' !). Angkor c'est la fierté nationale des Cambodgiens, l'âme du Royaume Khmer, grande puissance du Sud-Est asiatique de 802 à 1432. Les Dieux-Rois de l'époque édifièrent des temples tous plus impressionnants de tailles et d'envergures les uns que les autres. Ces temples ne constituent que la partie sacrée du vaste centre politique et sociale de l'Empire. En effet, les maisons et bâtiments public construits en bois ne sont bien sûr plus visibles et on ne peut que les imaginer, et seuls ces immenses temples de pierres et de briques sont les témoins de la puissance de l'Empire.
Billets en poche, nous voici fin prêts pour découvrir les fameux temples d'Angkor, réveil programmé à 5h pour être sur le site au leve du soleil, la nuit va être courte.
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le samedi 28 avril 2018 à 15:27:29 UTC+2 - Signaler cette étape