Jour 10 : à 22:30 (heure locale)

Partis à 7h30 de Phnom Penh (enfin de notre GuestHouse). On ne partira véritablement de la ville qu'une heure plus tard : un arrêt ici pour prendre machin, un arrêt là pour charger un truc, bref on sait jamais quand on part pour de bon au Cambodge ! Nous arrivons aux environs de 13h à Kep, après un trajet en bus des plus agréables.
Nous rencontrons Camille et Pierre, des jeunots qui, à peine leurs études finies, partent découvrir le Monde ! Ils logent (comme de par hasard ... ) dans une GuestHouse dont le restaurant, repéré par Céline, à la réputation de faire des plats DÉ-LI-CI-EUUUX. Nous les retrouverons donc dans ce restaurant, tous les soirs de notre séjour à Kep, pour manger ensemble et se raconter nos aventures du jour (Quartier Général 1). Après avoir exploré notre chez nous, une petite cabane en bois au fond du jardin, au toit de feuilles de bananiers, sommaire mais cosy, on part se balader dans les environs. Mission: repérer 2-3 lieux propices au bon déroulement de notre séjour (comprendre café-accompagné-de-bonnes-pâtisseries-saines-ou-pas). Et comme par magie, Kep Coffee se dresse, là devant nous, fier et sûr de lui, nous annonçant "home made bakery", "good coffee" et "wifi" (ça aura son importance pour plus tard...). C'est le sourire jusqu'aux oreilles que Céline fait le premier pas (et le reste) pour tester la marchandise. Pour la faire courte, un gros roulé à la cannelle et un café plus tard, ça devient notre deuxième point de chute (QG2). Après un beau coucher de soleil, nous retrouvons Camille et Pierre, et découvrons la petite terrasse, 4 tables et 8 chaises, du fameux "restaurant" (QG1). Une cuisine simple et délicieuse qui nous ravit les papilles, en bonne compagnie. On se dit bonne nuit et à demain, même lieu, même heure !
Le lendemain, nous louons un scooter pour aller visiter Kampot, la ville située une quinzaine de km plus au Nord. Celine en avait déjà entendu parlé grâce au célèbre poivre de Kampot ! Visite de la ville, aux bâtisses de style coloniale, maisons colorées, et petits restaurants par ci par là. Puis direction une exploitation de poivre de Kampot (rouge, vert, blanc et noir) pour avoir quelques explications, et quelques dégustations. Sur le retour, on tentera bien la visite de grottes, mais au vu de l'état du chemin (boue, glissade, rattrapage d'urgence, un sur le scooter l'autre à pied, regards amusés des locaux), on s'arrête à la 1ère grotte, qui est... sans intérêt ! On a le droit à une bonne grosse averse sur le retour, on se met à l'abris sous une station service, où on rencontre deux spécimens rares venus aussi s'abriter : des belges Flamands (personne n'est parfait...) ! Après 30 minutes de blabla sympathique (qu'est ce qu'ils sont médisants ces Wallons), nous remontons sur notre bécane pour retrouver notre palace. Retrouvailles au QG1. Re-délice. Nos compères auront aussi eu le droit à la grosse drache de l'après midi. On se re-dit bonne nuit et à demain, même lieu, même heure !
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le jeudi 16 novembre 2017 à 05:30:15 UTC+1 - Signaler cette étape