Jour 12 : à 20:00 (heure locale)

Nous voici donc en route pour Rurrenabaque, ville au nord de la Bolivie au bord du fleuve Béni et surtout porte d'entrée de l'Amazonie. Ce sont près de 16h de bus qui nous attendent et quand on voit la tête du bus, on sent que la nuit va être longue. Pour tout avouer, ce bus n'a pas très bonne réputation. En effet, il empruntait il y a encore peu de temps la fameuse route de la mort (étroite, ravins, accidents...) que seuls les vélos et petits véhicules empruntent maintenant, d'où sa réputation de bus de la mort. Mais, on se rassure il prend maintenant une nouvelle route, certes pas beaucoup plus large, mais après tout, des bus font le trajet tous les jours, il n'y pas de raison qu'on n'arrive pas à destination. Et puis, en ton chauffeur de bus bolivien, toujours tu auras confiance quelque soit sa conduite, c'est un principe ici ! Il faut dire que la plupart des touristes se rendent à Rurre en avion, mais pour nous ce n'était même pas envisageable niveau budget, donc on s'installe confortablement et c'est parti pour 16h de bus ! On passera des montagnes enneigées, à la pluie, au brouillard puis à la chaleur humide. On est plutôt content de faire le trajet de nuit, au moins on ne voit pas les ravins et l'état de la route (même si nos fesses peuvent dire que la route n'est pas en bonne état !). C'est à 7h30 qu'on arrive à Rurre, il y fait bon (youpi !) et on prend un tuktuk pour rejoindre le centre ville. On avait repéré (enfin Celine avait repéré) une boulangerie française ouverte à cette heure là, bingo ! Petits pains et pains au chocolat nous reboostent après ce trajet pas de tout repos. La mission maintenant est de trouver une agence qui nous permettra de faire un tour dans l'Amazonie, soit dans la selva (la jungle/forêt tropicale) ou dans la pampa (plaine composée de prairies, savanes et brousses tempérées). Après une première agence pas chère et bien organisée (trop ?!) on se tourne vers Madidi travel pour un tour de 3 jours dans la selva, bien plus chère mais plus eco-responsable et bien moins touristique. Avec cette agence nous allons découvrir la réserve Serere du Parc Madidi, une zone protégée, notamment grâce à Rosa María Ruiz, directrice de la fondation Eco Bolivia, et fervente protectrice de Madidi et de la jungle. Le parc possède une biodiversité unique au monde et on va passer 3 jours au milieu de la jungle dans un respect total de la faune et la flore. C'est donc à 11h, armés de nos bottes et d’un poncho, que nous embarquons dans la pirogue qui va nous emmener jusqu'à la réserve, 3 autres couples et un guide sont aussi de la partie ! Après 3h de navigation sur le Béni, nous arrivons dans la réserve et rencontrons Juan-Carlos notre guide particulier pour ces 3 jours. Et oui notre espagnol étant de mieux en mieux, nous avons la chance d'avoir un guide pour nous deux (les 3 autres couples ont quant à eux un guide anglophone). On a aussi un tapir qui nous accueille ! Récupérée des mains des braconniers, elle est maintenant dans la réserve, et n'a absolument pas peur des grosses bottes des humains de la réserve. On fait nos premiers pas dans la jungle, les pieds dans la boue, en suivant de près Juan Carlos. On découvre après 1h de marche, notre superbe cabane-moustiquaire éclairée à la bougie. Et oui, pas de murs mais seulement des moustiquaires qui nous permettrons de vivre deux nuits immergés dans l’ambiance de la jungle : bruits des oiseaux, insectes, singes hurleurs...incroyable ! On découvre ensuite la Casa Grande où nous prendrons nos repas pendant le séjour. Une dizaine de personnes y vit en permanence entre cuisiniers et gardes du parc
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le vendredi 29 juin 2018 à 16:34:45 UTC+2 - Signaler cette étape