Jour 19 : à 21:00 (heure locale)

Après 5h de bus sur une route magnifique entre montagnes et vallées, nous arrivons enfin à Potosi pour une courte étape d'une nuit. Cette ville est l'une des plus hautes du monde, culminant à 4070m d'altitude. Elle est construite au pied du Cerro Rico ("montagne riche"), une montagne de minerai d'argent qui domine la ville de ses 4824m et qui a fait la richesse de la ville (et surtout des Espagnols) à partir de 1545. Nous prenons donc un taxi pour rejoindre notre auberge et poser nos affaires avant d'aller nous balader. On fait un tour dans les jolis rues piétonnes du centre car ici seul le centre de la ville vaut réellement le détour. Autour, les maisons, les bâtiments en brique, la poussière et la saleté ne sont pas des plus agréables. Au détour des rues on découvre des maisons coloniales aux couleurs vives, des balcons en bois et une magnifique cathédrale qui témoignent du riche passé. Et à ce sujet, nous ne pouvions pas passer à côté de la visite de la "Casa de La Moneda", musée phare de la ville et le plus grand bâtiment colonial construit aux Amériques par les Espagnols. On y apprend que pendant plus de 60 ans, l'Europe a profité de l'argent extrait des mines de Potosi exploitées par les Espagnols. La ville devient alors la plus peuplée d'Amérique et l'argent y coule à flot au plus grand plaisir de la couronne espagnole mais au dépit de millier d'autochtones qui mourront dans les mines et d'esclaves africains qui travaillaient à la réalisation des pièces de monnaie dans de terribles conditions. L'Espagne ressortira tout de même ruinée de tout cela dépassée par sa folie des grandeurs. On y apprendra aussi que la monnaie frappée à Potosi était celle utilisée dans le monde entier à cette époque et que le symbole du dollar viendrait du mot Potosi (le S et les deux barres du T et I)...mais sur ça on a encore un doute ! En tout cas, on aura appris plein de chose sur l'histoire du Pays et comment les pièces de monnaies étaient fabriquées. En tout cas, on peut dire que les espagnols avaient du goût car le bâtiment est magnifique. Après cette visite, on se trouve une petit restaurant pour manger et au dodo.
Le lendemain, c'est jour de match, France-Pérou et la Bolivie n'étant pas qualifiée tout le monde soutient le voisin péruvien. On attend la fin du match et la victoire française (allez les bleus !) avant d'aller manger et de nous rendre à la gare routière pour prendre un bus pour le Sud et la ville de Tupiza d'où nous partirons pour 4 quatre jours dans le Sud Lipez et le Salar d'Uyuni notre dernière étape bolivienne ! L'arrêt a Potosi aura été court mais sympathique et nous en aura appris plus sur l'histoire coloniale du Pays.
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le samedi 14 juillet 2018 à 16:26:31 UTC+2 - Signaler cette étape