Jour 3 : à 19:00 (heure locale)

Nous voici enfin en Birmanie. "Enfin" parce que mine de rien certains aspects de l'Inde nous ont fatigués. Le bruit incessant, la poussière, l'hypersollicitation permanente dans la rue n'importe où n'importe quand. C'est vrai que plus on se rapprochait du départ, plus on avait hâte d'y être !
Nous sommes donc arrivés à l'hôtel à Rangoon aux environs de 15h30 heure locale. À savoir qu'il y a 4h30 de décalage avec la France. Quand vous vous réveillez le matin, c'est l'heure de l'apéro pour nous ! (y'a pas d'heure pour certains ceci dit)
Nous partons pour une petite mission ravitaillement et faisons nos premiers pas dans Rangoon par la même occasion. Nous découvrons des dizaines de petites cantines de rue, en bord de route, sur le trottoir, composées d'un coin cuisine avec des gazs et des gros woks, de plans de travail et de petites tables et chaises en plastique (3-4 tables pour certaines, jusqu'à un quinzaine pour les plus grandes !). Elles sont plus ou moins couvertes graces à des barnums et des bâches. On y commande des noodles sautées (spaghettis asiatiques), Clément qui n'est pas au plus haut de sa forme (décidément Delhi aura fait des dégâts dans les systèmes digestifs ! Ça a un nom: le DelhiBelly !) va tenter de piquer quelques noodles dans l'assiette de Céline, mais pas facile avec des baguettes ! Il faut dire que le maniement des baguettes s'avère compliqué pour Clément...mais rassurez vous il y travaille pour pouvoir espérer manger à sa faim en Asie !
Une petite balade nocturne et on retourne, bien fatigués de notre journée, jusqu'à notre chambre.
Le lendemain, réveil tardif, et petit déjeuner sur le balcon de l'hôtel très agréable ! On en profite pour réfléchir un peu plus sur le déroulement de notre séjour au Myanmar, qui va nous paraître très rapide puisqu'on y passe uniquement 17 jours ! Nous partons cette fois pour une réelle découverte de la ville. Tout nous paraît beau, propre, et calme ! Pas de klaxon, personne ne nous aborde pour rentrer dans son magasin ou lui acheter un paillasson, et pas de tuktuk. On se régale de se promener dans les rues ! En lisant le guide du routard, c'est un portrait un peu moins reluisant que le notre qui est fait de Rangoon: trottoirs défoncés, immeubles délabrés, égouts qui puent, bref bien loin de notre ressenti ! Après l'Inde, il faut dire que ça paraît un peu plus... ordonné et après tout les trottoirs sont peut être défoncés mais au moins...il y a des trottoirs !!! On se dirige vers la plus grosse pagode de la ville: la Pagode de Shwedagon. Impressionnant temple bouddhiste, constitué de centaine de petits temples et de la pagode principale au milieu du site. Tout est recouvert d'or et la ferveur des fidèles est palpable. On s'y promène tranquillement, entre les touristes et ceux venus prier, jusqu'à ce que le coucher de soleil nous offre des couleurs splendides sur le toit doré de la Pagode. Nous repartons à la nuit tombée vers une cantine de rue, plutôt bien réputée vue le nombre de Birmans venant y manger ! En rentrant à l'hôtel on rencontre un couple de jeunes français, et nous décidons de nous retrouver le lendemain pour aller au musée des pierres précieuses de Rangoon. Nous partons donc tous les quatre le lendemain en début d'après midi vers le musée...enfin la pièce, aux pierres précieuses. Car il faut dire que plus qu'un musée, il s'agissait d'une salle avec des vitrines remplies de pierres, de bijoux et services de table en Jade. On n'avait jamais vu autant de diamants rassemblés au même endroit ! Musée sympa mais un peu surcoté quand même. Nous nous rendons ensuite à la gare de bus, pour prendre notre bus de nuit. Un peu comme les diamants, on n'en avait jamais vu autant rassemblés au même endroit ! À côté les gares de bus Indiennes c'est du pipi de chat ! On devait pas être loin des 200 bus ! Avec l'aide de quelques personnes nous finissons par trouver chacun nos agences de bus. Thomas et Romane prennent la direction du Sud, alors que nous nous dirigeons directement vers une ville plus au Nord, Kalaw. Ici ils ne rigolent pas avec les bus, salles d'attentes, bus rutilants, hôtesses pour vous accueillir, hôtesse dans le bus aux petits soins, petits gâteaux et bouteilles d'eau à bord. Digne d'une compagnie aérienne, le décollage en moins ! Après un début de voyage "boite de nuit" musique à fond, on passe au voyage "cinéma" avec le film à fond, puis tout se calme après la pause repas, et dodo ! Nous sommes arrivés à Kalaw ce samedi 23 à 5h !
Ce changement d'environnement nous fait un bien fou, on prend le temps de se balader tranquillement dans les rues, et à Kalaw, on entend même les oiseaux chanter. Bref au Myanmar, on est vraiment peinard !
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le vendredi 16 mars 2018 à 02:08:01 UTC+1 - Signaler cette étape