Hébergement

Jour 14 : à 14:36 (heure locale)

Cette nuit-ci fut bien plus agréable ! Bien reposées, nous espérions une journée plus facile que la précédente. Ben, pour le coup, c'est raté... À 9h tapantes, c'est parti pour le second travail du séjour : étaler de la poudre blanche (non, je ne sais pas de quoi il s'agit) sur toutes les prairies. Si cela semble plus ennuyeux qu'éprouvant, détrompez-vous tout de suite ! Nous amenons cette fameuse poudre (pour vous aiguiller, ça ressemble à de la farine et sert probablement à rendre l'herbe plus riche puisque consommée par les chevaux) par brouette dans chaque prairie. Il nous faut à chaque fois y verser 4 sacs de 25kg et traverser l'immense propriété en poussant vaillamment nos brouettes de 100kg. Une fois cette éprouvante tâche accomplie, nous nous promenons ici et là en lançant des poignées de poudre un peu partout. Et lorsque que les 100kg de poudres ont été disséminés, il faut recommencer ailleurs. Faut-il préciser que nous nous sommes déjà occupées de 600kg et qu'il nous en reste 400 pour demain ? Et que les chevaux, peureux, menacent de mourir d'une crise cardiaque à chaque lancer ?
Enfin bref, après un petit lunch avec Suzan et Jack et 20 minutes de pause, c'est reparti pour arracher les mauvaises herbes. Travail terriblement plus facile et agréable, oh, comme je voudrais n'avoir plus qu'à faire ça !
Ceci dit, si nous travaillons dur, nous sommes bien gâtées ! Quelle joie d'avoir autant de nourriture après notre 1ère semaine de privation ! Sérieusement maintenant, si nous sommes épuisées, rassurez-vous (ça c'est pour papa maman poules) nous sommes loin d'être exploitées et resterions ici avec plaisir.
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le lundi 14 septembre 2015 à 14:50:01 UTC+2 - Signaler cette étape