Se restaurer

Jour 4 : à 11:00 (heure locale)

Chelsea, quartier situé en front d'Hudson est un de ces quartiers qui se démarque des autres, au même titre qu'un Greenwich. Aux alentours les principales 14st et 23rd, l'on trouve plusieurs rues secondaires, beaucoup moins larges que ce qu'on a l'habitude de voir ici. Les maisons possèdent des façades étroites et la brique rouge domine. Cela donne un cachet particulier à ces habitations. Perchées à quelques mètres du sol, les portes d'entrée sont accessibles par un petit escalier.
Au XXe siècle, ce quartier à majorité irlandaise, était celui des dockers qui dechargaient les cargaisons sur les quais de l'Hudson. L'authenticité des nombreux entrepôts a été préservée avec des restauration modernes donnant une touche industrialo-contemporaine à tous ces bâtiments. Le Chelsea Market, véritable ancienne usine complètement restaurée à la mode art-co, ou le célèbre Cedar Lake Ballet en sont la preuve. Le coin de Meatpacking District reflète bien cet aspect.
Chelsea est donc aussi le quartier de l'art contemporain. D'ailleurs, au détour des rues, on trouve beaucoup de galeries.
Après un passage à Union Square et sa très intéressante librairie Barnes & Noble, notre escale lunch s'est passée au Chelsea Market, endroit que j'ai particulièrement affectionné. En plus d'être un véritable plaisir visuel au niveau architectural et décoratif, cet endroit regorge de petits espace où l'on commande à manger à un comptoir et où l'on tente de se trouver une place aux petits comptoirs. Ici, on est à la bonne franquette, mais c'est savamment étudié! La variété des cuisines est impressionnante. L'on trouve ici autant des routards que des bobos ou des étudiants de la NYU.
Notre chemin nous mène ensuite au Flatiron District avec le fameux Flatiron Building, cet édifice en forme de 'fer à repasser géant'. En revenant vers l'Hudson, nous entrons dans un 'entrepôt commercial', un hangar dans le plus pur style Chelsea, où sont installées plusieurs échoppes: artisanat art-co, peintures, broderie originale, etc.
Enfin, nous accédons à la High Line, cet ancienne voie ferrée (XIXe) suspendue, laissée à l'abandon puis restaurée et classé comme 'parc linéaire urbain'. Une promenade agréable qui, sur le parcours entier s'étand sur plusieurs blocs. On y découvre les rues de Chelsea et du West Side avec un peu de hauteur. On peut également contempler plusieurs oeuvre de Street Art comme des tags ou des graffitis 3D.

By Mehdi
Soyez le premier à suivre ce carnet
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le mercredi 19 octobre 2016 à 12:35:43 UTC+2 - Signaler cette étape