Sport

Jour 155 : à 15:35 (heure locale)

Finit la canicule à Sydney, le temps commence à se rafraîchir ici et nous sombrons tranquillement dans le côté obscur de la météo australienne. Relativisons tout de même, il fait environ 25 degrés encore, et lorsque le soleil ne se cache pas derrière les nuages c’est la suée assurée. On fait encore de belles sessions plage à Bondi beach, l’eau est toujours très bonne et on nous assuré qu’on pourrait encore se baigner l’hiver, ce qui est rassurant ! On profite aussi des douces soirées de Sydney en flânant sur Circular Quay pour profiter de la vue de la baie.

On ne peut pas dire qu’on soit abonné à la plage ces derniers temps puisque qu’on est en recherche, plus ou moins active soyons francs, d’un boulot ! Disons qu’on panique chaque lundi au moment de payer le loyer (ça arrive si vite), et qu’on relâche la pression au fur et à mesure que la semaine se passe. Alors j’imagine que la question que vous vous posez c’est « Alors vous en êtes où? ». Réponse :

On a commencé par ratisser large en postulant à tout un tas d’annonces dans des domaines divers et variés : waitstaff dans un café (« dynamique et motivé, le café n’a aucun secret pour moi »), kitchen hand (« passionné de sandwich, je maîtrise le montage des hamburgers »), pick packer dans un entrepôt (« costaud et efficace, j’ai une parfaite connaissance de l’art de faire des palettes ») ou encore labourer (« le béton c’est ma raison de vivre, je monte un mur en un temps record »).

On s’est rapidement heurté à un problème très australien qui consiste à posséder des certificats pour tout un tas de chose. Le RSA pour avoir le droit de servir de l’alcool, un certificat de barista prouvant que tu maîtrise l’art de faire une fleur avec du lait dans un café, une white card pour travailler dans la manutention et j’en passe et des meilleures. Le papier en question coûtant entre 80 et 200$, on a décidé de faire sans pour commencer.

Comme en France, on ne peux pas dire que les recruteurs soient du genre à répondre aux candidatures pour dire qu’on ne fera pas l’affaire. On est donc un peu dans le flou sur pas mal d’annonces auxquelles on a répondu, et il y en a un paquet.

Paul a décroché deux interviews menées avec brio et il est donc inscrit dans deux agences pour être pick packer et room attender dans des hôtels 5 étoiles. Il n’y a plus qu’à attendre les contrats !

Moi, après m’être fait recalée à un bar à jus de fruit parce que j’étais trop vieille (true story), j’ai fini pas décrocher un petit boulot de serveuse dans un café/restau italien à Coogee pour les weekends. Pour être honnête, je pense qu’ils m’ont appelé parce que l’un des propriétaires est vietnamien et qu’il a vu que j’avais fait du Viet Vo Dao, comme quoi les arts martiaux ça mène à tout ! J’ai fait mon essai et voilà c’est parti, j’attaque le weekend prochain !

J’ai aussi un entretien mercredi dans une agence pour être hôtesse dans des salons. J’ai vu la « recruteuse » en photo, elle est flippante, j’ai peur.

Chaque jour apporte son lot d’annonces en tout genre auxquelles on postule sans relâche pour trouver un job avec le plus d’heures possible par semaine (oui on est exigeants en plus). On risque de cumuler par mal de petits contrats avant de tomber sur le travail « de rêve ». A suivre !

A part ça on occupe nos journée à nous entraîner pour une course à laquelle on s’est inscrit en juin ! Paul 10km et 5km pour moi, on fait chauffer nos baskets presque tous les jours pour être au top le jour J !

On continue de découvrir Sydney petit à petit et on est allé au Luna Park (un parc d’attraction) avec nos colocs un soir, c’était très sympa ! Comme d’habitude je ne peux pas m’empêcher de me vriller les cordes vocales sur des montagnes russes. Même la grande roue m’angoisse, mais j’ai quand même eu la force de prendre un photo (presque) d’en haut !

La cohabitation se passe à merveille, Rachel « la tornade » est une fille pleine de vie et très rigolote. Elle vient d’apprendre qu’elle attend un heureux événement pour la fin de l’année. Elle est spécialiste de la boulette en tout genre comme oublier sa lessive quelques jours dans la machine, se tromper de taille en achetant une robe… elle est très attachante ! Matt est organisé pour les deux du coup, ancien chef d’entreprise, il travaille à la maison pour lancer très prochainement son business en ligne et squatte la salle de sport et la console le reste du temps ! Il est aussi marrant et joyeux qu’elle, on s’entend très bien.

Bref tout va bien, on est en pleine forme et on profite ! L’été arrive, on va penser très fort à vous et aux belles plages françaises ! On vous embrasse !

Pour ceux qui n'y ont pas encore jeté un coup d'œil, n'hésitez pas à visiter notre blog (amélioré!) : "Les évadés" > https://lesevadessite.wordpress.com
Commentaires
Chargement des commentaires
Nouveau commentaire


Dernière mise à jour le lundi 18 avril 2016 à 07:44:43 UTC+2 - Signaler cette étape